Les auteur-trices du festival

Tuesday 18 April 2017

 

Marie DILASSER [France]
Marie Dilasser ©Vincent Gouriou -Télérama

Elle est diplômée de L’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) à Lyon, département Écrivain dramaturge dirigé par Enzo Cormann. Ses textes ont été montés par différents metteurs en scène : Me zo gwin ha te zo dour ou Quoi être maintenant? par Michel Raskine dans le cadre de la Comédie Itinérante à la Comédie de Valence et au Point du Jour à Lyon ; Le chat de Schrödinger en Tchétchénie par Simon Delétang à L’ENSATT dans le cadre du cabaret dramatique Le monde me tue ; Crash test par Nicolas Ramond au Théâtre de Vénissieux ; Le sous-locataire par Michel Raskine au Préau à Vire ; Paysage intérieur brut par Christophe Cagnolari à la Passerelle à Saint-Brieuc, par Glòria Balañà i Altimira à la Sala Beckett à Barcelone et par Barbara Shlittler au Poche à Genève. Echo-système est mis en espace par Sylvie Jobert à Regards Croisés en 2010. Montag(n)es est une création collective jouée dans un restaurant désaffecté à Saint-Gelven. Elle écrit actuellement Intermondes ou Road movie squaw qui sera mis en scène par Laurent Vacher.

Autrice du texte Montag(n)es lu le mercredi 17 mai à 19h30 au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Marilyn Mattei [France]
Marilyn Mattei Photo

Autrice et comédienne. Elle est l’autrice d’un triptyque autour de l’adolescence constitué de Recracher/Vomir, Les Mains froides et Toxic and the Avenger. Les Mains froides (bourse d’encouragement du CNT en 2013) est mis en espace à Théâtre Ouvert en février 2015 par Frédéric Fisbach, avec les élèves comédiens de l’École du Nord, dans le cadre d’une ÉPAT. L’Ennemi intérieur est mis en voix en décembre 2016 par Sophie Cadieux à Théâtre Ouvert, dans le cadre du Festival Jamais Lu-Paris, à Montréal au Théâtre des Ecuries ainsi qu’à Prague. Elle travaille actuellement avec la compagnie Rêve Général, dirigée par la metteuse en scène Marie Normand, en tant qu’autrice sur le projet « Les préjugés ». Elle écrira pour ce projet Fake, édité chez Lansman. Marilyn Mattei dirige également des ateliers d’écriture dans le cadre d’établissements scolaires, et entamera une collaboration avec Nasser Djemaï, à la rentrée prochaine, en tant que dramaturge.

Autrice du texte L’ennemi intérieur lu le jeudi 18 mai à 19h30 au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Pascal Brullemans [France]

Pascal-BrullemansPHOTO

Il débute son parcours en 1994, avec Les derniers jours du Gouverneur mis en scène par Wajdi Mouawad. Suivra une collaboration avec le metteur en scène Eric Jean et la création des théâtre-romans Cassis, Fabi et Les mystères de Quatsous, ainsi qu’un cycle basé sur l’écriture de plateau, incluant Camélias, Marianne Vague, Corps étrangers, Chasseurs et Hippocampe. Cette dernière production obtient en 2002 le prix montréalais de la critique. Après une première incursion dans l’univers jeune public avec L’armoire, l’auteur poursuit l’aventure avec Isberg produit par la compagnie Le clou. Puis, la pièce Vipérine qui sera présentée dans plusieurs pays et obtiendra le prix du meilleur texte jeune public décerné par les journées des auteurs de Lyon, ainsi que le prix Louise-Lahaie, en 2013. À partir de 2008, l’auteur s’associe avec la metteure en scène Nini Bélanger pour amorcer un cycle sur l’hyperréalisme avec la création d’Endormie(s) et de Beauté, Chaleur et Mort. Cette dernière production obtient le prix du meilleur spectacle décerné par Carte Première en 2011. Poursuivant sa démarche, Brullemans explore l’autofiction pour écrire les textes Monstres, Moi et l’autre (récipiendaire du prix Louise-Lahaie 2015), et Ce que nous avons fait (récipiendaire du prix Michel-Tremblay 2016. L’auteur termine l’écriture de son prochain texte jeune public Petite Sorcière qui sera créé par la compagnie Projet Mû en 2017, ainsi qu’un projet d’écriture pour le théâtre acrobatique de la compagnie Dynamo théâtre prévu pour 2018.

Auteur du texte Ce que nous avons fait lu le vendredi 19 mai à 19h30 au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Evan Placey [Canada-Angleterre]

Auteur canadien de langue anglaise, Evan Placey vit actuellement à Londres. Il a écrit Mother of Him (Prix du King Cross pour les nouvelles écritures britanniques et du Samuel French Canadian Play Contest ). Coproduit par le Unicorn Theatre et le Synergy Theatre, son texte Holloway Jones a été joué dans différentes écoles et a obtenu le prix Brian Way de la meilleure pièce jeunesse en 2012. Sa dernière pièce, Pronoun, a été présentée au festival Connections du National Theater. Ses pièces sont jouées au Royaume-Uni, au Canada, en Israël, en Corée du Sud, en Italie et en Croatie. Il a écrit plusieurs pièces courtes, un recueil de poèmes et des scénarios pour la télévision. Evan Placey est aussi maître de conférences à l’Université de Southampton et anime des ateliers d’écriture, notamment en prison. Ces filles-là (Girls like that), coproduite en 2013 par le Birmingham REP, le Théâtre Royal Plymouth et la Maison du Théâtre de West Yorkshire et, plus récemment, par le Synergy Theatre et le Unicorn Theatre, a obtenu le prix de la meilleure pièce jeune public de la Writers’ Guild.

 Auteur du texte Pronom lu le samedi 20 mai à 18h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Ferdinand Schmalz [Autriche]

FerdinandSchmalz

Il est né à Graz en Autriche en 1985 et travaille à Vienne. En 2013 il a reçu le prix de Retzhof pour sa pièce A l’exemple du beurre. En 2014 il a été invité aux “Journées du Théâtre” à Mülheim. La revue “Theater Heut” l’a nommé “Jeune auteur” de l’année 2014. En juin 2015 la première de sa pièce Viande en boîte a eu lieu au “Deutsches Theater” à Berlin, lors des “Journées d’Auteurs Dramatiques” dans une mise en scène du Burgtheater Vienne. En 2016 Viande en boîte a été nominé pour le Prix d’Art Dramatique de Mühlheim. En novembre 2015 sa pièce Der herzerlfresser (le croqueur de coeurs) a été monté une première fois à Leipzig, et Der thermale widerstand (la résistance thermale) en septembre 2016 à Zurich. Cette pièce a été nominée pour le Prix d’Art Dramatique 2017 de Mülheim.

Auteur du texte viande en boîte lu le samedi 20 mai à 20h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Thierry Beucher [France]

Thierry Beucher PHOTO

Auteur et metteur en scène, Si l’amour  n’était pas est la douzième pièce de Thierry Beucher. Diplômé du Conservatoire National de Région de Rennes (1985 à 1988), il a participé à une vingtaine de spectacles comme acteur, avec différentes compagnies de la région Bretagne (Cie de l’Embarcadère, Théâtre Icare, Digor Dor, Théâtre Berloul). Depuis 2011, il est aussi le directeur artistique du Théâtre de l’Intranquillité.

 

Auteur du texte Si l’amour n’était pas lu le dimanche 21 mai à 17h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Zinnie Harris [Angleterre]

Zinnie Harris

Autrice britannique, Zinnie Harris s’est imposée sur les plus grandes scènes de Grande-Bretagne. Lauréate du Festival Fringe d’Edimbourg en 2001, elle travaille ensuite à l’écriture de pièces qui lui ont été commandées par le Royal Court, le Royal Lyceum Theatre d’Edimbourg, le Royal National Theatre et le Tron Theatre de Glasgow. En 2000-2001, elle a été autrice en résidence de la Royal Shakespeare Company et nommée comme meilleur espoir du Evening Standard Award en novembre 2000. En 2004, elle reçoit The Arts Foundation Award for Playwrighting. Elle est, depuis 2015, metteuse en scène associée au Traverse Theatre d’Edimbourg. Cette même année le Royal Court Theatre de Londres produit sa pièce, How To Hold Your Breath (Comment retenir sa respiration) dans une mise en scène de Vicky Featherstone. En 2016, sa dernière pièce, Oresteia : This Restless House, est mise en scène par Dominic Hill au Citizens Theatre, Glasgow. Elle sera reprise en août 2017 au Festival International d’Édimbourg où Zinnie aura trois productions. En France, ses pièces sont montées par Richard Brunel, Sandrine Lanno, Guy Delamotte, Guy-Pierre Couleau, François Parmentier… Hiver (suivi de Crépuscule) et Plus loin que loin sont publiées en France à l’avant-scène théâtre−Quatre-Vents.

Autrice du texte Comment retenir sa respiration lu le lundi 22 mai  à 20h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas

Zinnie Harris est représentée par Renauld & Richardson (info@parismcr.com) pour les pays francophones en accord avec Casarotto, Ramsey & Associates Ltd, Londres.


Marc-Antoine CYR

Sans titre

Marc-Antoine Cyr naît à Montréal en 1977. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2000, il signe une quinzaine de textes dramatiques, tant pour le grand public que pour les enfants. Parmi ses textes créés au Québec, Le fils de l’autre, Les oiseaux du mercredi, Les flaques, Cinéma maison, Les soleils pâles, Je voudrais crever. En France, son travail a été soutenu par le Centre National du Livre et triplement distingué par le Centre National du Théâtre. Outre la double création de Fratrie, ses textes Les soleils pâlesDoe – cette chose-là, Les paratonnerresPrends soin (take care) et Je reviendrai de nuit te parler dans les herbes (ce dernier coécrit avec Gustave Akakpo) sont portés à la scène. Il a été accueilli en résidence à Quimper, Limoges, Grenoble, Saint-Antoine-l’Abbaye, Villepinte, Strasbourg, Mexico et Beyrouth. Il cofonde en 2014 le club d’auteurs ACMÉ (Appuyés Contre
un Mur qui s’Écroule) avec Clémence Weill, Solenn Denis, Aurianne Abécassis et Jérémie Fabre. Il est collaborateur artistique du Jamais Lu Paris à Théâtre Ouvert.


Claire RENGADE

RENGADE-Claire-300x293Autrice, comédienne et metteuse en scène, Claire Rengade cofonde en 1996 le Théâtre Craie à Lyon. Entre reportage, théâtre et poésie, son écriture est obnubilée par la parole et immergée dans diverses réalités: un chantier TGV dans Ma plus grande pièce c‘est dehors (Espaces 34, 2008) ou les jeux vidéos dans Nous c’est juste des jeux (Color gang, 2007). Avec le photographe Sergio Grazia, elle a arpenté un chantier de rénovation urbaine à Annemasse: Démanagements (Espaces 34, 2013) est le fruit de cette démarche à la fois documentaire et poétique, collecte de paroles sauvages sur le fil d’un réalisme très onirique.


Laura TIRANDAZ

NB©jp-angei561Après une formation à l’ENSATT, Laura Tirandaz est dramaturge sur la conception d’émissions sur Adamov pour France Culture et réalise un documentaire sonore à Grenoble. Son texte Choco Bé, lauréat du CNT-Artcena, est édité à Théâtre Ouvert, enregistré pour France Culture et mis en scène par Benjamin Moreau en co-production avec la MC2 et le Tricycle. En 2015, invitée par le Tricycle et Troisième Bureau elle bénéficie d’une résidence de la région Rhône-Alpes. Elle réalise Rouge Pirate et achève l’écriture de Martina lue à Regards croisés 2016. Elle est autrice associée à Troisième Bureau.


Magali MOUGEL

©jp-angei2026Autrice pour le théâtre, Magali Mougel s’empare du quotidien et l’interroge par le prisme de la fiction. Elle se prête régulièrement à l’exercice de la commande et collabore avec différentes structures. En 2015-2016, sont créés Erwin Motors, dévotion par Delphine Crubézy (la Filature), Je ne veux plus par Olivier Letellier (Théâtre National de Chaillot), Guérillères ordinaires par Anne Bisang (Le Poche Genève), Elle pas princesse, lui pas héros par Johanny Bert (Odyssées en Yvelines). En 2016-2017, elle collabore avec Simon Delattre sur le projet Poudre Noire, et co-écrit avec Sylvain Levey et Catherine Verlaguet (Théâtre national de Chaillot) le prochain spectacle d’Olivier Letellier, La nuit où le jour s’est levé. Ses textes sont publiés aux Editions Espaces 34 et Actes Sud.


Guillaume POIX

GuillaumePoix©SophieBassouls

Guillaume Poix, comédien, dramaturge, metteur en scène, est l’auteur de plusieurs pièces dont Waste, lue à la Mousson d’été 2015 et mis en scène par Johanny Bert au Poche/GVE (Genève), en 2016, et Straight, publiée chez Théâtrales, lauréate des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2014 et de l’aide à la création du CNT 2014, finaliste du prix Sony-Labou-Transi des Lycéens 2015-2016, lue à Regards Croisés 2015. Membre du collectif Troisième bureau, il est dramaturge associé au Poche/GVE pour la saison 2015-2016. Il met en scène son texte Tout entière je regarde le monde – Il ne me voit pas au Préau à Vire en 2016.

les résidences d’écriture

Thursday 2 February 2017

Résidence d’écrivain 17 – 1er avril >30 mars

 

La MC2 : Grenoble et le collectif artistique Troisième bureau s’associent pour manifester publiquement leur curiosité et leur intérêt partagés pour les écritures théâtrales d’aujourd’hui en accueillant en résidence, avec le soutien du Centre National du Livre, l’autrice suisse Antoinette Rychner.

 

 

Antoinette Rychner, auteure suisse d’expression française, est née en 1979. Diplômée de l’Institut Littéraire, elle pratique des écritures destinées à la scène autant qu’aux livres. Parmi ses pièces publiées on trouve  De mémoire d’estomac (Lansman, 2011) ; Intimité Data Storage (Les Solitaires Intempestifs, 2013) et )à paraître en février 2017 Arlette. En 2015 paraît son roman Le Prix, chez Buchet Chastel, qui lui vaut le Prix Dentan 2015, et un Prix suisse de littérature 2016. Elle expérimente les lieux d’écriture lors de résidence dans un phare sur une île de Bretagne (2011), à Berlin (2012), en 2016 en Pologne à Ryn, au Panta Théâtre à Caen, puis elle est invité au Burkina Faso et au Bénin pour un « jukebox littéraire ». Elle produit également des performances scénico-littéraires.

 

Tumblr
>>Le Tumblr de la résidence <<

 

> LECTURE PUBLIQUE  suivi d’une rencontre avec l’autrice

ARLETTE
de Antoinette Rychner
Éditions Les Solitaires Intempestifs, 2017

Avec Léo Ferber, Danièle Klein, Sarah Barrau, Sophie Vaude, Stéphane Czopek, Hélène Gratet, Bernard Garnier.
Lecture dirigée par Sylvie Jobert

Si Arlette est bien réelle, c’est toute la réalité qui l’entoure qui fuit, suinte, grince, glisse et se déplace. Arlette a peur d’arriver en retard pour dire un dernier adieu à son père mourant, mais elle tombe sur sa sœur qui ne sait pas quoi se mettre pour aller au remariage de leur père…

Antoinette Rychner propose face à toutes les virtualités qui nous entourent une situation de théâtre qui met en jeu les réalités concurrentes qui nous habitent. Antoinette créé avec Arlette une voyageuse de la conscience. Elle fabrique un personnage pétri de réel ; sa langue, sa vie, ses rencontres sont uniques et particulières, et pourtant, cette plongée dans un univers parallèle à sa propre vie nous entraîne à nous interroger nous-mêmes : que ferions-nous si nous pouvions revivre quelques instants et refaire mieux ces quelques actes manqués.

Date et heure : 13 mars 2017 à 19h30
Lieu : Le Petit Angle / 1 rue du président Carnot / Grenoble
Entrée libre

 

tumblr_omtf25Bwuz1w7hbxbo3_1280
>>Voir les photos de la lecture<<

 

> LE PROJET D’ÉCRITURE

Pièces de guerre en Suisse est un projet de trilogie théâtrale. Les trois pièces devraient s’intituler respectivement : Rétablissement de la peine de mort, Les ennemis et Grande paix.

Qu’on parle du rétablissement de la peine de mort, de la peur d’être « envahi » par les migrants qui affluent ou de situations de consumérisme paisible en apparence, la chose explorée travaille toujours autour des représentations de la violence dans l’esprit d’un peuple qui n’a, de fait, pas ou très peu connu de conflits armés, mais dont le pays, n’étant pas aussi étanche que l’appellent à l’être les discours politiques les plus populistes et isolationnistes, participe à générer de la violence dans le monde.
C’est un texte qui va travailler sur les contrastes, les frottements. C’est la Suisse qui sera explorée en priorité, et sa conscience, mais idéalement le texte devrait pouvoir concerner l’Occident dans son ensemble. Il y aura un mélange de particularités suisses et, on l’espère, de dimension universelle.

 

 

> LES « APÉROS » D’ANTOINETTE

Afin de faire connaissance avec l’autrice Antoinette Rychner, quoi de mieux que des apéros d’avant spectacle à la « cantine » de la MC2 : Grenoble.
Ces trois rendez-vous seront ponctués de lectures par l’autrice d’extraits de son texte en cours d’écriture.
Dates : Vendredi 24 mars, mardi 4 et vendredi 14 avril 2017 à 19h
Lieu : La Cantine / MC2 :Grenoble

 

> LES « IMPROMPTUS » D’ANTOINETTE

Des moments « surprise » seront offerts au public de la MC2 par de brèves lectures de textes d’Antoinette Rychner.

 

> ANTOINETTE RYCHNER AU PRINTEMPS DU LIVRE

Antoinette Rychner participera à un duo avec l’écrivain Serge Joncour dans le cadre de «Je lis donc j’écris»
Date : Vendredi 7 avril 2017 à 16h30
Lieu : Auditorium du Musée de Grenoble
(voir programme du Printemps du livre de Grenoble)

 

> LES RENCONTRES LYCÉENNES

Durant sa résidence, Antoinette Rychner participera à des rencontres avec des classes ayant travaillé sur sa pièce Arlette. ces rencontres se dérouleront dans des établissements de l’Académie de Grenoble dans le cadre d’une collaboration avec le Printemps du livre de Grenoble et la DAAC – Délégation Académique aux Arts et à la Culture.


Tumblr

 

 

 

 


 

Résidences d’écrivains – 16
affirmer la place des auteurs dans les théâtres

grâce au soutien du Centre National du Livre,
deux résidences ont eu lieu de la mi-février à la mi-mai 2016

Troisième bureau, la MC2 : Grenoble et le Tricycle travaillent mutuellement à la présence des auteurs et des écritures dramatiques d’aujourd’hui dans les théâtres et dans la ville par la mise en œuvre de résidences d’écrivains.

L’écriture de Julie Aminthe se donne comme mission de réinterroger ce qui déclenche le rire chez nous et plus précisément la place de la comédie. Il y a chez Julie Aminthe un véritable souci de prendre la tangente et de regarder le monde par un bout dont nous n’avons pas l’habitude, et ce en commençant par dépoussiérer avec force un espace dramatique qui s’est éteint dans les comédies féroces de Feydeau.

Après un Master Sciences Humaines et Sociales mention Philosophie, Julie Aminthe intègre le Conservatoire d’Art Dramatique de Toulon. C’est à cette période qu’elle commence à se consacrer à l’écriture-pour-le-théâtre. de 2008 à 2011, elle est élève à l’ENSATT au département d’écriture dramatique dirigé par Enzo Cormann. Ses textes ont été mis en scène par Philippe Delaigue, Olivier Maury et Frédéric Borie. En 2012, elle reçoit les encouragements du CNT pour sa pièce Une famille aimante mérite de faire un vrai repas

La résidence de Julie Aminthe sera portée plus spécifiquement par le Tricycle et le collectif Troisième bureau.

 

 

L’écriture de Nicoleta Eisnencu est une écriture furieuse et saccadée, à mi-chemin entre la poésie et le récit, les voix s’entremêlent et s’entrechoquent pour reconstituer les fragmentes de notre histoire que l’on croit parfois connaître et dont pourtant nous en avons oublié les détails. Son processus de travail rassemble en son sein deux grandes esthétiques de l’histoire du théâtre : celle du mouvement in your face anglo-saxon et celui du théâtre documentaire tel que l’ont pensé Erwin Piscator et Peter Weiss.

Née en 1978 en Moldavie, Nicoleta Esinencu représente un courant dramaturgique très manifeste en Europe de l’Est où des auteurs jeunes s’exprimant dans une société en mutation n’ont plus besoin de dissimuler ce qu’ils ont à dire.
Les œuvres de Nicoleta Esinencu sont jouées en Europe. Elle a été titulaire d’une bourse d’études à Stuttgart en 2003 puis en 2005. Elle a été invitée en résidence d’auteur en 2006 au Centre International d’Accueil et d’Échanges des Récollets. En 2010, Nicoleta Esinencu a ouvert à Chisinau le Teatru-spalatorie (Le Théâtre-laverie), où elle met ses textes en scène et programme ceux d’autres jeunes auteurs.

La résidence de Nicoleta Eisnencu sera portée plus spécifiquement par la MC2:Grenoble et le collectif Troisième bureau.

 

 

En accueillant des auteur-e-s en résidence, les trois structures souhaitent contribuer à la naissance d’écritures dramatiques sans la contrainte d’une commande, œuvrer à leur représentation sur nos scènes et ailleurs et permettre la rencontre avec leurs auteur-e-s.
Moins repérées car méconnues, les écritures théâtrales contemporaines nécessitent une démarche d’accompagnement auprès des publics. Pour faire découvrir que tous les auteurs de théâtre ne sont pas morts et que le langage qu’ils portent dans leurs écritures est en phase avec notre époque et avec nos interrogations.

 


Résidences d’écritures – 15
Laura TIRANDAZ

En partenariat avec le Tricycle Théâtre et avec le soutien de la Région Rhône-Alpes,
nous accueillons en résidence d’écriture l’auteure Laura Tirandaz pendant trois mois. Dans le cadre de sa résidence, elle animera des ateliers à l’université de Grenoble (en partenariat Radio Campus), au Conservatoire à rayonnement régional de Grenoble, au lycée Les Eaux-Claires, et au Centre Hospitalier Alpes Isère.

 

 

  • ÉCRITURE DRAMATIQUE ET FAITS DIVERS

Atelier d’écriture – Conservatoire à rayonnement régional de Grenoble

Ce projet à destination des élèves du Conservatoire a pour objet de travailler l’entrée dans l’écriture dramatique contemporaine par le fait divers notamment à partir de la lecture et l’étude de deux œuvres : L’Apathie pour les débutants de Jonas Hassen Khemiri et Suzy Storck de Magali Mougel.
Cet atelier d’écriture sera suivi par un atelier de mise en jeu (à partir des textes produit en atelier d’écriture) avec Benjamin Moreau, Cie l’Atelier metteur en scène de Choco Be (éd. Théâtre Ouvert) de Laura Tirandaz, présenté en mars au Tricycle (coproduction Tricycle, MC2)

 

  • GÉOGRAPHIE POÉTIQUE : L’INVENTION D’UN TERRITOIRE

Atelier d’écriture – Terminales L du lycée Les Eaux-Claires à Grenoble, en collaboration avec les professeurs de philosophie et lettres, Thierry Chavanne et Valérie Gauthier

Il s’agira d’inventer la carte de la ville à l’instar du poème de Gatti, Le bombardement de Berlin. Ce poème représente la carte de la ville avec ses rues, ses fleuves, ses majuscules où le FEU qui brûle dans la cité éclaire et consume tout l’espace du poème. Dans un format A3, le poème devient un espace où la lecture – à l’instar – des calligrammes est multiple. Différentes entrées sont possibles et le lecteur « visite » la page, flâne entre les mots comme un promeneur dans une ville.

 

  • LABO : ÉCRIRE DES HISTOIRES RADIOPHONIQUES

Ateliers d’écriture – Radio Campus, et mise en voix avec Laura Tirandaz et Laurent Buisson

Écrire pour la radio, c’est utiliser l’absence d’images visuelles afin de se concentrer sur la langue, la métaphore ou la musique. Cet atelier sera l’occasion ainsi d’une exploration de ce genre, de l’élaboration d’une fiction commune, en plusieurs épisodes, ayant pour fin d’être enregistrée par les participants. Ainsi, les étudiants pourront expérimenter le geste d’écriture jusqu’au montage des différentes propositions, jusqu’à l’aboutissement d’une forme sonore (en lien avec un compositeur lors des dernières séances).

 

 

Magali MOUGEL

En partenariat avec la MC2 : Grenoble et avec le soutien du Centre National du Livre, nous accueillons en résidence d’écriture l’auteure Magali Mougel pendant quatre mois.
Dans le cadre de sa résidence, elle animera des ateliers avec des élèves du collège Münch, des internes des Lycées Argouges et Les Eaux-Claires, des étudiants en arts de l’Université Stendhal et de l’ESAD, et invitera des auteurs pour des rencontres croisées et lectures d’inédits aux Samedis . 17h à la MC2.

 

 

  • COLLÉGIENS EN JEU

Écriture au plateau – Collège Münch

Le projet central d’animation littéraire de cette résidence, collégiens en jeu, s’adresse aux collégiens de 5e SEGPA du collège Münch. Il mobilise l’auteure Magali Mougel, trois comédiennes, une mise à disposition technique d’un plateau au sein de la MC2 et se déroule sur trois journées. Chaque temps avec les collégiens sera précédé de moments « laboratoire » de préparation avec les comédiennes.

 

  • PAROLES D’INTERNES

Atelier d’écriture – Internats des lycées Argouges et des Eaux Claires

Le deuxième projet, paroles d’internes, concerne des lycéens « particuliers », celles et ceux vivant en internat. Le projet se déroule sur dix séances à raison d’une par semaine avec des élèves d’internat des Lycées Les Eaux-Claires et Argouges. C’est tout à la fois « hors » et « dans » le contexte scolaire que se fait cet atelier. Une invitation faite au participant à découvrir le coin cuisine de l’écriture.

 

  • ÉCRIRE SUR UN PLATEAU

Écriture au plateau – étudiants en arts
Le troisième projet « laboratoire », qu’est-ce que raconter une histoire, pose la question de l’écriture et de son rapport au plateau. Il s’adresse à un public étudiant qui se destine à travailler dans les établissements culturels (étudiants en arts du spectacle de l’Université Stendhal Grenoble III et de l’école supérieure d’art et de design de Grenoble). Le projet se déroulera « naturellement » sur un des plateaux de la MC2.

 

  • LES SAMEDIS.17H

Le quatrième projet, les samedis.17h, est une invitation faites aux publics à rencontrer des auteurs et des écritures en cours. Ces rendez-vous « brouillons » se déroulent les samedis à 17 h la MC2 près de la Cantine, lieu de croisements et de rencontres.
Magali Mougel invitera Claire Rengade, David Léon et Antoinette Rychner, échanges et discussions autour de leur écriture et lectures d’inédits…

 


Résidence d’écriture – 11
Samuel Gallet

avec le soutien de la Région Rhône-Alpes

Une résidence est d’abord pour un auteur l’occasion de poursuivre cette pratique profondément exigeante qu’est l’écriture, de la revendiquer comme métier en tant que tel, c’est-à-dire de pouvoir continuer à y consacrer la majeure partie de son temps. Autant dire que priorité absolue est faite à l’écriture, au temps fou qu’elle requiert. Mais il s’agit ici d’écriture dramatique, en appel, non close sur elle-même (ce qui est la spécificité des écritures romanesques ou poétiques en tant que formes pleines et définitives), écriture inscrivant son geste dans l’horizon théâtral, se nourrissant des rencontres avec les publics. Auteur en résidence implique donc un lien régulier avec les actions menées par la structure, mise en lecture, ateliers, dialogues multiples et confrontations diverses. Bien plus que de simples animations, que des initiations (par ailleurs légitimes) à l’écriture dramatique et à la théâtralité, ces ateliers et rencontres sont des moments de réflexions collégiales, de mise en examen de la multiplicité des regards que nous pouvons porter sur le monde, de nos manières d’appréhender le réel. La méfiance qui existe aujourd’hui envers l’écriture contemporaine tout comme celle qui existe envers l’art contemporain (même quand les propositions sont formellement plus simples d’accès qu’on voudrait le croire), l’enfermement de beaucoup, artistes et autres, dans leurs propres gestes, sont symptomatiques d’une société pour qui la question collective et le partage du savoir, l’interrogation commune et l’ouverture à l’autre, sont en passe d’être réglés. La crise que connaissent le théâtre et la culture dépasse largement la simple affaire culturelle. Ecrire en résidence, en dialogue concret avec un territoire, fait espérer de nouvelles occasions d’en débattre, afin d’inventer de nouvelles formes de confrontations pour penser en théorie et en acte ce qui fait encore la spécificité du théâtre et de l’écriture dramatique dans notre société actuelle hyper technologique. Samuel Gallet

galletNé en 1981, Samuel Gallet intègre le département d’écriture dramatique de l’Ensatt en 2003, après des études de lettres et de théâtre à Paris. Il rejoint en 2007 le collectif Troisième Bureau. En 2008, il bénéficie d’une résidence au CEAD de Montréal. Il est auteur en compagnonnage auprès de Lardenois et Cie en 2008-2009. Ses textes ont été mis en scène par Philippe Delaigue, Marie-Pierre Bésanger, Guillaume Delaveau, et Oswald de nuit, poème rock, mis en musique par Baptiste Tanné. Encore un jour sans a été pièce finaliste du grand prix de littérature dramatique 2009. Trois de ses pièces ont été diffusées sur France Culture et son texte Communiqué n°10 lauréat des Journées de Lyon des auteurs de Théâtre en 2010. En 2010-2011 il est écrivain en résidence avec le collectif Troisième bureau avec le soutien de la Région Rhône-Alpes. Autopsie du Gibier, Encore un jour sans (2007), Communiqué n°10 (2011) ont paru chez Espaces 34.

  • Ateliers d’écriture avec des élèves de la classe d’Émilie Viossat au lycée technique et professionnel André-Argouges,
  • Atelier  d’écriture avec un groupe d’habitants du quartier des Esssarts à Echirolles en amont de la manifestation Cité plurielle, suivi de la mise en lecture des textes pendant la manifestation avec un accompagnement artistique.
    CCAS de la ville d’Échirolles / Cité plurielle – Édition 2011
  • Atelier d’écriture avec les élèves de cycle 3 du Conservatoire à rayonnement régional de Grenoble, le travail d’écriture a été repris en atelier de jeu par les élèves de Cépi, engageant ainsi une dynamique inter cycle autour de la question de l’écriture. Les textes nés de ces heures d’atelier ont été présentés lors du festival Regards croisés 11 par ces jeunes comédiens sous forme de chantier sur le plateau du Théâtre 145.

Avec Florent Barret-Boisbertrand, Marina Bincoletto, Caroline Blanpied, Mathias Bonneton, Myrtille Borel, Jessie Chapuis, Ludivine Cochard-Lemoine, Fantin Curtet, Jean-Baptiste Cury, Charlène Girin, Gaspard Liberelle, Colin Melquiond, Tom Porcher, Claudine Sarzier, Louis Vasquez, élèves des classes d’art dramatique du Conservatoire à rayonnement régional de Grenoble. >>>Voir les photos<<<

 

Les auteur-trices du festival

Sunday 6 March 2016

Julie AMINTHE auteure en résidence [France]

JAwebJulie Aminthe est née en 1984 à la Seyne-sur-Mer. Titulaire d’un Master Sciences Humaines et Sociales mention Philosophie, elle intègre le Conservatoire d’Art Dramatique de Toulon. C’est à cette période qu’elle commence à se consacrer à l’écriture-pour-le-théâtre. En 2008, elle intègre le département d’écriture dramatique de l’Ensatt dirigé par Enzo Cormann. Elle participe à une commande d’écriture collective sur le thème du Décalogue, qui donne lieu à un spectacle mis en scène par Philippe Delaigue, Olivier Maurin et Johanny Bert. En 2011, trois de ses courtes pièces – Squat, Max et Ninette, Pour un autre monde possible – sont montées au Cratère Scène nationale d’Alès. Une famille aimante mérite de faire un vrai repas a reçu les Encouragements du C.N.T en 2012, le Fonds S.A.C.D Théâtre en 2014 ainsi que le soutien de divers comités de lecture. Elle a été mise en scène en mai-juin 2015 au Lucernaire (Paris) par Dimitri Klockenbring. Elle est également portée au plateau par Thibault Rossigneux en 2016 (Théâtre 95, Faïencerie de Creil et Monfort Théâtre). Ce texte a été publié par les éditions Quartett.

 

 

Marion AUBERT marraine du festival [France]

Née à Aurillac en 1977, Marion Aubert débute au club théâtre du lycée de Cholet à l’âge de 15 ans. Marion Aubert © Jean-Louis FernandezEn 1995, elle entre au Conservatoire National de Région de Montpellier et écrit sa première pièce ” Petite pièce Médicament” qui, par son impertinence, se fait remarquer dans le monde du théâtre. En 1997, elle co-fonde avec Capucine Ducastelle et Marion Guerrero la compagnie Tire pas la nappe. De 2002 à 2006, elle entre en résidence au Centre Dramatique National de Montpellier. A l’origine de plus d’une vingtaine de pièces, elle fait évoluer son travail en s’inspirant de plus en plus des autres et de la société. Elle participe à de nombreuses résidences d’écriture, notamment pour la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, le Festival des Théâtres francophones en Limousin, le Théâtre de la Tête Noire ou encore le Royal Court. En 2010, elle fonde la Coopérative d’écriture avec Fabrice Melquiot et onze autres auteurs dramatiques. En 2011, elle entre en résidence à la Comédie de Saint-Etienne. Marraine d’une des promotions de la Comédie de Saint-Etienne, Marion Aubert est aussi intervenante au département écrivains dramaturges de l’ENSATT.

 

 

Rachid BENZINE [France/Maroc]

Rachid BenzineRachid Benzine, né en 1971 à Kénitra au Maroc est islamologue. Il enseigne à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, dans le cadre du Master “Religions et société”, et est chercheur associé à l’observatoire du religieux. Il donne notamment des cours à la faculté catholique de Louvain (UCL) et à la faculté de théologie protestante de Paris. Il est codirecteur de la collection Islam des lumières aux éditions Albin Michel, qui publie des ouvrages sur la pensée musulmane contemporaine. En 2004, il a publié Les nouveaux penseurs de l’Islam, dans lequel il présente des intellectuels musulmans qui préconisent une relecture du Coran à l’aune des sciences humaines. Dans les yeux du ciel est sa première pièce de théâtre.

 

Enzo Cormann [France]

Enzo Cormann est né en 1953.©JuanRobertÉcrivain, performeur, enseignant… il est l’auteur d’une trentaine de pièces de théâtres et de textes destinés à la scène musicale, traduits et joués dans de nombreux pays, publiés en France aux éditions de Minuit, et aux Solitaires intempestifs. Il est également romancier, et a publié à ce jour quatre romans aux éditions Gallimard. En compagnie du saxophoniste Jean-Marc Padovani, il conduit depuis 1990 l’équipée jazzpoétique de “La Grande Ritournelle” (dernier album : “Films Noirs” – 2013). Depuis 2014, il interprête sa pièce “Hors Jeu”, dans une mise en scène de Philippe Delaigue. Maître de conférences, il enseigne à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT), à Lyon, au sein de laquelle il dirige depuis 2003 le département des Écrivains Dramaturges, ainsi qu’à l’Université Carlos III de Madrid, dans le cadre d’un Master de Création Théâtrale. Il a publié deux recueils d’articles sur le théâtre aux Solitaires Intempestifs : “À quoi sert le théâtre ?” (2003) et “Ce que seul le théâtre peut dire” (2012).

 

Jorge Ignacio CORTIÑAS [États-Unis]

Jorge Ignacio Cortiñas est auteur dramantique et romancier. Il a reçu de nombreux prix, cortinaset a aussi bénéficié d’aides du National Endowment for the Arts, le New York Foundation for the Arts, et California Arts Council. Il est associé au New York Theatre Workshop et membre de l’association Playwrights Coalition du MCC. Comme romancier Jorge Ignacio Cortiñas a reçu le Beth Lisa Feldman Prize, le James Assatly Memorial Prize, et le premier prix du concours de littérature de fiction du San Francisco Bay Guardian. Avant de se lancer dans l’écriture il  a travaillé pendant plusieurs années à la défense de plusieurs causes. Il travaille notamment pour la Coalition pour les Droits des Immigrés, ACT-UP, la Commission Internationale des Droits Humains pour les Gays et Lesbiennes, et le Comité de Solidarité avec le peuple d’El Salvador. Son expérience nourrit son écriture, et ses textes d’une originalité frappante trouvent une variété de formes à la hauteur de la diversité de ses sujets.

 

Emmanuelle DESTREMAU [France]

destremauComédienne, chanteuse, auteur et réalisatrice, Emmanuelle Destremau pratique aussi la performance et travaille avec la compagnie Théâtre de chambre depuis 2010. Elle créé le groupe Ruppert Pupkin qui se produit régulièrement et travaille pour la musique de plusieurs longs et courts métrages et publicités. Elle participe comme auteur aux performances de bals littéraires avec Fabrice Melquiot et sa bande et publie au Bruit des Autres Les Violette, finaliste du Grand Prix de Littérature Dramatique et adapté au cinéma par Benoît Cohen en 2009, Cannibales Farce, qui obtient une bourse du CNL, Les Vieux Os. Elle coécrit le scénario de Héros de Bruno Merle (Cannes 2007). Elle a réalisé une dizaine de documentaires pour la télévision. Elle a travaillé 4 ans avec le théâtre de chambre et co-dirige aujourd’hui la compagnie l’Organisation avec Elodie Segui.

 

 

Gergana DIMITROVA & Zdrava KAMENOVA [Bulgarie]

Zdrava Kamenova, née en 1979 en Bulgarie, est auteure et GDimitrova_ZKamenova - NBmetteure en scène, Zdrava est également comédienne et marionnettiste. Leurs travaux sont de plus en plus présents sur les scènes européennes.

Gergana Dimitrova, née en 1975, est metteure en scène, dramaturge et traductrice bulgare. Titulaire des Masters en Études culturelles de l’Université de Sofia (2000), en Mise en scène théâtrale de l’Académie des arts dramatiques “Ersnt Busch” à Berlin (2005) et de l’Académie Nationale de Théâtre et de Cinéma à Sofia (2007). Elle fait partie de la nouvelle vague du théâtre bulgare. Elle dirige 36 Monkeys, une organisation non gouvernementale pour l’art et la culture contemporaine et alternative, qu’elle a fondée en 2007. Elle vit à Sofia. Elle est lauréate du prix “Ikar” de l’Union des Artistes Bulgares en 2012 dans la catégorie “meilleure pièce de théâtre” pour Protohérissé / B.P. UnaBomber écrite en duo avec Zdrava Kamenova.

 

 

Nicoleta ESINENCU auteure en résidence [Moldavie]

Nicoleta-Esinencu_NBNée en 1978 en Moldavie, Nicoleta Esinencu représente un courant dramaturgique très manifeste en Europe de l’Est où des jeunes auteurs s’exprimant dans une société en mutation n’ont plus besoin de dissimuler ce qu’ils ont à dire. Nicoleta Esinencu a vu son pays passer en peu d’années par plusieurs régimes. Après des études de dramaturgie à l’Académie des Arts de Chisinau, elle coécrit en 2001 avec Mihai Fusu et Dumitru Crudu Le Septième Kafana, mis en scène en Moldavie, en Roumanie, en Suède et en France. En résidence à l’Académie Schloss Solitude de Stuttgart, elle écrit Sans sucre et FUCK YOU, Eu.ro.Pa ! qui sont présentés au pavillon roumain à la Biennale de Venise en 2005. Ce texte remporte le prix théâtral roumain dramAcum. FUCK YOU, Eu.ro.Pa ! est largement mise en scène, d’abord par Dag Jeanneret, puis notamment par Alexandra Badea. Nicoleta Esinencu continue son travail en résidence, aux Récollets, à l’Institut culturel roumain de Paris, ainsi qu’en Allemagne, en Autriche, Pays-Bas et cette saison avec Troisième bureau et la MC2.

 

Jérémie FABRE [France]
cravate - NB

Écrivain, metteur en scène, arpenteur de plateaux, Jérémie Fabre est né en 1982. Il a grandi dans la « France profonde », où il ne reste plus aujourd’hui que des églises vides et des agriculteurs ruinés. Il habite maintenant une autre campagne, en Normandie, où il essaie d’inventer quelque chose de neuf. Depuis 2009, il travaille à l’écriture d’un corpus in progress : L’invention de Moi, composé à ce jour d’une  trilogie théâtrale, de 5 textes satellites, et de deux suppléments. Il répond aussi très régulièrement à des commandes, et est membre fondateur d’ACMÉ (Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule), un club d’auteurs de théâtre créé à Saint-Antoine-l’Abbaye en 2014 (aux côtés d’Aurianne Abécassis, Marc-Antoine Cyr, Solenn Denis et Clémence Weill).

 

Thomas HOWALT [Danemark]

ThomasHowalt - 2015 - NBNé à Copenhague en 1961, Thomas Howalt est dramaturge jeunesse, metteur en scène, auteur de jeux vidéo et directeur artistique de Square-Enix Europe. Il enseigne l’écriture dramatique, le développement de jeux vidéo et l’histoire du théâtre. Le Secret est l’une des pièces les plus récentes de Thomas Howalt. Elle a été créée par le Teatret air Play en 2010 à l’occasion du festival danois du théâtre jeune public et a valu à l’auteur une nomination pour le Reumert du meilleur auteur de théâtre, prix le plus prestigieux du théâtre danois. Elle a été adaptée pour le cinéma pour l’auteur lui-même en 2012.

 

 

Wael KADDOUR [Syrie]

Wael Qadour Photo- 2016 - NBWael Kaddour est né en Syrie où il a suivi des études de théâtre. Il a travaillé au Fonds syrien Rawafed. Parallèlement, Il a enseigné le théâtre à l’école de filles al-Ahliyyahà Amman. En 2007, il est invité en résidence internationale par le Royal Court Theater à Londres. Collaborateur artistique et littéraire pour de nombreux projets, il réalise ses propres mises en scènes : Ohio impromptu de Samuel Beckett à Damas en 2011, Loin de Caryl Churchill à Amman en 2012. Également auteur, il a publié Le virus (2008), deuxième prix du concours théâtral Muhammad Taymur, et Hors de contrôle en 2010. Sa pièce Les Petites chambres a été à Regards croisés 2015.

 

 

Magali MOUGEL auteure associée [France]

mougel3Magali Mougel est auteure pour le théâtre, enseignante à l’ENSATT, à l’Institut Littéraire Suisse – Haute école de Berne. Depuis 2011, elle est associée au collectif Troisième Bureau à Grenoble. Après avoir obtenu un Master de Recherche en Arts du spectacle, elle intègre en 2008 le département d’écriture de l’ENSATT. Elle est l’auteure de Varavara essai 1 et Waterlily essai 2, textes lauréats des Journées de Lyon des auteurs de Théâtre en 2007. Elle a également écrit Guerrillères ordinaires ; Suzy Storck ; Erwin Motor, dévotion (traduit en anglais, espagnol et allemand). Produite à la radio sarroise dans une réalisation d’Anouschka Trocker, la pièce a été diffusée dans le cadre du Festival Primeurs 2012. En 2014-2015, elle est artiste associée à la Comédie de l’Est, au Fracas, et est en résidence d’écriture à la MC2 avec le soutien du Centre national du Livre. En 2015-2016, elle écrit pour Johanny Bert, Maxime Contrepois, Simon Delattre, Christophe Greilsammer, Olivier Letellier. En 2016-2017, elle mettra en scène son texte Penthy sur la Bande, lauréat de l’aide à la création du CNT 2014, avec Quentin Bonnell.

 

 

Guillaume POIX auteur associé [France]

photo-g-poix-2Normalien et diplômé de l’Ensatt en écriture dramatique, Guillaume Poix est comédien, metteur en scène, dramaturge et enseignant à l’université de Paris Ouest-Nanterre. Au cinéma, il assiste Claire Simon pour Les Bureaux de Dieu (2007) et joue dans Seul le feu de Christophe Pellet (2013) et Un beau dimanche de Nicole Garcia (2013) qui le dirige également dans 14 de Jean Echenoz (Théâtre du Rond-Point, 2014). Au théâtre, il a été dramaturge et assistant metteur en scène de Valérie Nègre pour La Favorite de Donizetti (Théâtre des Champs-Élysées, 2013). Avec le créateur sonore Guillaume Vesin, il a cofondé la Compagnie Premières Fontes. Ils créent Le Groenland de Pauline Sales (Théâtre des Clochards Célestes, Lyon, 2014) et Festival (Théâtre du Fou, Lyon, 2015). Il participe régulièrement aux lectures du Marathon des mots de Toulouse dont il assure la coordination éditoriale. Depuis 2014, Guillaume Poix est membre du collectif grenoblois Troisième Bureau. En 2015-16, il sera dramaturge associé au Théâtre de Poche de Genève.

 

 

 

Laura TIRANDAZ auteure associée [France]

Après une formation à IMG_1795l’ENSATT, elle devient auteur associée à Troisième Bureau et anime les rencontres entre auteurs. S’intéressant à la radio, elle participe à des stages à Longueur d’Ondes et à Phonurgia Nova. Elle réalise un documentaire sonore, en lien avec le théâtre Tricycle sur le quartier Berriat à Grenoble, diffusé sur Radio Grenouille, Radio Grésivaudan et Radio Campus. Dans le même temps, elle travaille comme dramaturge à la conception d’un cycle d’émissions sur Arthur Adamov pour France Culture (Fiction et Cie). Son texte Choco Bé, édité aux «Tapuscrits» de Théâtre Ouvert et enregistré par Jacques Taroni (France Culture), est mis en scène par Benjamin Moreau au Théâtre 145 en co-production avec la MC2 et le Tricycle en mars 2015. Traduit par Frank Weigand, il est enregistré par la radio Sarroise dans une réalisation d’Anette Kührmeyer en novembre 2015. La saison dernière, elle a bénéficié d’une bourse de la région Rhône-Alpes pour une résidence d’écriture, en partenariat avec le théâtre Tricycle et Troisième Bureau. Elle écrit Le dernier miroir, un opéra pour enfant pour la compagnie Musique en roue libre et Besos de Lota, une pièce jeune public pour la compagnie Ariadne. En juin 2016, son texte, Azizam, sera édité par la revue de poésie RumeurS.

 

Les traducteurs-trices

Sunday 6 March 2016

Wissam ARBACHE
Lauréat de la Villa Médicis hors les murs pour un travail sur le théâtre au Moyen-Orient, Wissam Arbache est plusieurs fois invité en résidence à Damas et Beyrouth. Traducteur de jeunes auteurs du Moyen-Orient et de poésie arabe, il a créé le cycle “Le poème, terre de la langue arabe” à l’Odéon. Metteur en scène, il a monté Rituel pour une métamorphose du syrien Saadallah Wannous à Damas, un texte de Charif Ghattas à Beyrouth, Le Château de Cène de Bernard Noël au Rond Point, Le Cid au T2G, Mural de Mahmoud Darwich à la Maison de la poésie… A l’opéra, il collabore avec Olivier Py et monte La Damnation de Faust au Châtelet et a été invité à créer Robert le diable à l’Opéra national de Bulgarie. Il travaille actuellement à la production d’une intégrale des Mille et une nuits.

Catherine-Lise DUBOST
Née en 1974 à Lyon, Catherine Lise Dubost termine des études de philosophie à Copenhague en 1998, et se lance dans la traduction du danois. Entre 2006 et 2012, elle coordonne le comité de lecture scandinave de la Maison Antoine Vitez et fonde, au sein du réseau TER, le comité de lecture de Copenhague. Depuis 2000, elle traduit des auteurs de théâtre contemporain, parmi lesquels Line Knutzon : Snart kommer tiden (Bientôt viendra le temps) publié aux éditions Espaces 34, Astrid Saalbach : Verdens Ende (Le Bout du monde) publié aux éditions Théâtrales, Jokum Rohde, Jens Christian Grøndahl et Erling Jepsen.
En 2008, sa traduction d‘Underværket eller (Chef-d’oeuvre) de Christian Lollike paraît aux éditions Théâtrales dans le cadre du programme de Cultures France « Traits d’Union, 27 nouvelles pièces d’Europe ». Depuis, elle a aussi traduit de Christian Lollike Kosmisk Frygt eller den dag Brad Pitt fik paranoia (Angoisse cosmique ou le Jour où Brad Pitt fut atteint de paranoïa)et Service Selvmord (Service Suicide). Elle traduit également d’autre genre littéraire (romans, poésie, romans jeunesse et albums).

Dominique HOLLIER
Dominique Hollier est née au Québec et a passé son enfance à Londres. Elle est d’abord comédienne, notamment avec la compagnie Laurent Terzieff ( Ce que voit Fox, A Pied, Henri IV, Mon Lit en Zinc…) pour qui elle traduira aussi sa première pièce en 1993. Elle s’attache à faire découvrir les nouvelles voix du théâtre anglophone, participant aux travaux du comité Anglais de la MAV qu’elle et coordonne de 2006 à 2012. Elle a traduit plus de 75 pièces, dont celles de Naomi Wallace, Ronald Harwood, Don DeLillo, David Greig, Zinnie Harris, David Hare, JP Shanley, Ariel Dorfman, Rajiv Joseph ou Simon Stephens, tout en continuant sa carrière de comédienne : elle incarne Simone Signoret dans Marilyn de Sue Glover au Citizen’s Theatre de Glasgow et au Lyceum d’Edimbourg ; et crée au Théâtre des Halles d’Avignon la pièce de Naomi Wallace La Carte du Temps. Elle a été nommée aux Molières en 1993, 2000, 2010 et 2011. Elle réalise également des surtitrages pour le spectacle vivant.

Alexandra LAZARESCOU
Née en 1982 à Piatra-Neamţ en Roumanie, Alexandra Lazarescou est autrice, dramaturge, comédienne, traductrice et interprète (roumain-français, français-roumain). Elle arrive en France en 1990. Suite à l’obtention d’un DEA en philosophie de l’art à la Sorbonne, elle intègre le Département Écrivains dramaturges de l’E.N.S.A.T.T. Elle a été assistante à la dramaturgie au T.N.P sur Par-dessus bord de Michel Vinaver, mise en scène par Christian Schiaretti. En tant que critique de théâtre elle collabore avec Radio Campus Paris, Fluctuat, Nova Polska, Kourandart et écrit aujourd’hui dans B.A.T (le Billet des Auteurs de Théâtre). Depuis 2010, elle est membre du comité roumain de la Maison Antoine Vitez. En 2012, son texte Bec Kosmos reçoit les Encouragements du Centre national du Théâtre et en 2013, sa traduction d’Antidote de Nicoleta Esinencu reçoit l’Aide à la création. Elle a déjà traduit Mihaela Michailov, Nicoleta Esinencu et Gianina Cărbunariu, textes publiés aux éditions Théâtrales et Actes Sud-Papiers.

Hala OMRAN
Traductrice et actrice syrienne formée à ISAD de Damas, Hala Omran vit à Paris. Elle a travaillé en Syrie, au Danemark, en Italie, en France avec les metteurs en scène Tatiana Arkhibtsova, Cherif, Nullo Fachini, Pascal Rambert, Catherine Schaub Abkarian, et joué au cinéma dans plusieurs films syriens ou franco-arabes : Sacrifices d’Oussama Mohammed et La Porte du soleil de Yousry Nasrallah (sélections officielles Cannes 2002 et 2004). Elle est membre fondateur du groupe musical Rithmus. Elle participe à la mobilisation de soutien au peuple syrien. Elle a co-traduit avec Wissam Arbache Les Petites chambres de Wael Kaddour mis en lecture à regards croisés 2015.

Marie VRINAT
Marie Vrinat, agrégée de lettres classiques (ancienne élève de l’ENS d’Ulm-Sèvres) et docteur en études slaves, enseigne la langue bulgare. Elle a été attachée de coopération pour le français de 1994 à 1998 à l’Institut français de Sofia, puis professeure invitée à la Nouvelle université de Bulgarie. À partir de 2000, elle travaille à l’Institut français de Budapest. Depuis 2004, Marie Vrinat-Nikolov est professeur de langue et littérature bulgares à l’Inalco (Paris) et directrice du Centre d’étude de l’Europe médiane (CEEM). Marie Vrinat est spécialiste de la théorie de la traduction littéraire et de l’histoire de la littérature bulgare. Elle a publié plusieurs ouvrages dans ces domaines et a traduit en français de nombreux auteurs bulgares, classiques ou contemporains.

Auteurs 2015

Tuesday 20 October 2015

auteurs

Tiago Rodrigues

right393Tristesse et Joie dans la vie des Girafes

Auteur, acteur et metteur en scène portugais né en 1977, Tiago Rodrigues fonde en 2003 la compagnie Mundo Perfeito dont le travail a permis de produire plus d’une vingtaine de pièces de nouveaux dramaturges portugais et internationaux tels Tim Etchells ou Nature Theatre of Oklahoma. Il collabore régulièrement avec les belges tg STAN comme dramaturge ou acteur, avec les libanais Tony Chakar et Rabih Mroué mais également avec des créateurs nord-américains, hollandais, croates, français, écossais, congolais et brésiliens. Pédagogue, il a enseigné le théâtre à l’École de danse contemporaine PARTS de Bruxelles, à l’ESMAE et au Balleteatro de Porto, à l’Université d’Evora et l’École de danse de Lisbonne. Depuis octobre 2015, il dirige le Théâtre national Dona Maria II de Lisbonne. En France, on a pu voir : L’Homme d’hier, dans le cadre du Festival d’Automne au Théâtre de la Bastille (2011) ; Trois doigts sous les genoux au Théâtre de la Ville (2013) ; By Heart, au Théâtre de la Bastille (2014) et qui sera repris au Festival TransAmérique de Montréal en 2015. Pour le Festival d’Avignon 2015, il mettra en scène sa réécriture d’Antoine et Cléopâtre de Shakespeare.

Evan Placey

right393 Ces filles-la 

Auteur Canadien de langue anglaise, Evan Placey vit actuellement à Londres. Il a écrit Mother of Him (Prix du King Cross pour les nouvelles écritures britanniques et du Samuel French Canadian Play Contest ; Banana Boys ; How Was It For You ; Suicide(s) in Vegas ; Scarberia ; Scan Artists et Little Criminals. Coproduit par le Unicorn Theatre et le Synergy Theatre, son texte Holloway Jones a été joué dans différentes écoles et a obtenu le prix Brian Way de la meilleure pièce jeunesse en 2012. Sa dernière pièce, Pronoun, a été présentée au festival Connections du National Theater. Ses pièces sont jouées au Royaume-Uni, au Canada, en Israël, en Corée du Sud, en Italie et en Croatie. Il a écrit plusieurs pièces courtes, un recueil de poèmes et des scénarios pour la télévision. Evan Placey est aussi maître de conférences à l’Université de Southampton et anime des ateliers d’écriture, notamment en prison. Ces filles-là (Girls like that), coproduite en 2013 par le Birmingham REP, le Théâtre Royal Plymouth et la Maison du Théâtre de West Yorkshire et, plus récemment, par le Synergy Theatre et le
Unicorn Theatre, a obtenu le prix de la meilleure pièce jeune public de la Writers’ Guild.

Samuel Gallet

right393 Issues

Samuel Gallet est écrivain, metteur en scène et interprète. Cinq de ses pièces ont été diffusées sur France Culture et la plupart font l’objet de mises en scène en France et à l’étranger. Ses textes ont été notamment mis en scène par Philippe Delaigue, Marie-Pierre Bésanger, Guillaume Delaveau, Frédéric Andrau, Kheireddine Lardjam, Nadège Coste, Jean-Philippe Albizzati, Rob Melrose. Membre de la coopérative d’écriture fondée sur l’impulsion de Fabrice Melquiot, il est auteur associé au Collectif Troisième bureau de Grenoble de 2007 à 2010, au Théâtre de Privas en 2008-2009, au Préau – CDR de Vire en 2011-2012, au Théâtre Théo Argence de Saint-Priest en 2012-2013. Associé à la Compagnie Le Comité 8.1, il compose par ailleurs des poèmes dramatiques qu’il porte régulièrement à la scène en compagnie de musiciens. Lauréat 2014 du programme Hors les
Murs de l’Institut français pour travailler sur le théâtre politique contemporain chilien, il intervient par ailleurs dans le département d’écriture dramatique de l’Ensatt où il anime l’ouvroir de poésie contemporaine et à l’Université Lyon 2.

Serge Pey

Poète, Serge Pey est l’auteur de très nombreux ouvrages. Une sélection de ses poèmes « politiques » a paru en 2010 : Dialectique de la tour de Pise (Dernier Télégramme) et une anthologie chez Flammarion en 2012 : Ahuc. Poèmes stratégiques. La Maison de la Poésie Rhône-Alpes de Saint-Martin-d’Hères a coédité avec le Temps des cerises Nierika : poèmes traduis du peyotl, en 2007. Il a récemment publié Agenda rouge de la résistance chilienne (Al Dante, 2014) et La Boîte aux lettres du cimetière (Zulma, 2104).

Wael Kaddour

right393Les petites chambres

Auteur de théâtre et metteur en scène syrien formé à
l’Institut supérieur d’art dramatique de Damas, Wael Kaddour est invité en résidence au Royal Court en 2007 à Londres. Assistant du réalisateur Fayez Qazaq, il travaille également comme dramaturge pour des textes d’Ibsen, Tchekhov, Albee ou Beckett. Il met en scène Loin de Caryl Churchill (2012) et ses textes Les Petites Chambres (2013), Hontes (2013) et Quand Farah pleure (2014). Il a enseigné le théâtre à l’école de filles al-Ahliyyah de Amman (2012-2013) Activiste culturel, il travaille pour l’ONG Syria Trust for development comme formateur et adjoint du programme d’aides sociales (2005-2009), puis comme coordinateur des programmes de théâtre interactif en milieu scolaire et d’incubation pour les Arts et la Culture (2010-11). Fin 2011, il fonde avec d’autres arctivistes « Ettijahat. Independed Culture », organisation qui défend l’indépendance de l’art en Syrie et dans le monde arabe. Il est rédacteur en chef du site Internet ARCP (Cultural Policy in the Arab World).

Guillaume Poix

right393Straight

Normalien et diplômé de l’Ensatt en écriture dramatique, Guillaume Poix est comédien, metteur en scène, dramaturge et enseignant à l’université de Paris Ouest-Nanterre. Au cinéma, il assiste Claire Simon pour Les Bureaux de Dieu (2007) et joue dans Seul le feu de Christophe Pellet (2013) et Un beau dimanche de Nicole Garcia (2013) qui le dirige également dans 14 de Jean Echenoz (Théâtre du Rond-Point, 2014). Au théâtre, il a été dramaturge et assistant metteur en scène de Valérie Nègre pour La Favorite de Donizetti (Théâtre des Champs-Élysées, 2013). Avec le créateur sonore Guillaume Vesin, il a cofondé la Compagnie Premières Fontes. Ils créent Le Groenland de Pauline Sales (Théâtre des Clochards Célestes, Lyon, 2014) et Festival (Théâtre du Fou, Lyon, 2015). Il participe régulièrement aux lectures du Marathon des mots de Toulouse dont il assure la coordination éditoriale. Depuis 2014, Guillaume Poix est membre du collectif grenoblois Troisième bureau. En 2015-16, il sera dramaturge associé au Théâtre de Poche de Genève.

Naomi Wallace

right393Et moi et le silence

Née aux États-Unis dans l’état du Kentucky, Naomi Wallace grandit entre
Amsterdam et Louisville. Dramaturge, scénariste et poétesse, elle se fait d’abord connaître par ses poèmes publiés aux États-Unis et en Europe. Plusieurs fois récompensée, elle a notamment reçu un Obie Award, le MacArthur Fellowship et le Horton-Foote Award. En 2009, Une puce, épargnez-la a été reçue au répertoire de la Comédie-Française. En 2013 elle a été la première à se voir décerner le prix de théâtre Windham Campbell. Elle est actuellement auteur en résidence au Signature Theatre
de New York. En 2015, elle a reçu le prix Arts et Lettres pour la Littérature (Arts and Letters Award in Literature).

fighting aggressive girl


©Tiago Rodrgues: Magda Bizarro ; Evan Placey, Samuel Gallet, Wael Kaddour :DR; Serge Pey : Francesco Gattoni, Guillaume Poix : Sophie Bassouls, Naomi Wallace :Grégory Costanzo

Traducteurs 2015

Monday 19 October 2015

traducteurs

photo-toma-quillardetThomas Quillardet

right393Tristesse et Joie dans la vie des Girafes de Tiago Rodrigues

Après une formation de comédien et plusieurs assistanats, Thomas Quillardet se consacre à la mise en scène. Il organise en novembre 2005 le festival Teatro em Obrasdans le cadre de l’année du Brésil. En 2006, il rejoint le collectif Jakart et Mugiscué. En 2016, il sera artiste associé à la Scène Nationale de Saint-Nazaire. Parallèlement, il coordonne le comité lusophone de la Maison Antoine Vitez et a traduit les pièces brésiliennes et portugaises Les Trois Petits Cochons, Vie et Comme des chevaliers Jedi de Marcio Abreu ; Body art de Moreno Newton, édité par l’alliance française de São Paulo en 2008 et Tristesse et Joie dans la vie des girafes de Tiago Rodrigues.

Adélaïde Pralon photo-apralon

right393 Ces filles-la de Evan Placey

Auteur, metteur en scène et dramaturge, Adélaïde Pralon dirige la compagnie Tout le désert à boire et suit depuis 2007 Valère Novarina dans son travail en France et en Europe. Après une formation de comédienne à l’ESAD, puis, un master de traduction à Nanterre, elle commence à traduire des romans pour les éditions Liana Levi : Kapitoil de Teddy Wayne (lauréat du prix de traduction Pierre-François Caillé) ou Les Fiancées d’Odessa de Janet Skelsien. Elle rejoint le comité anglais de la Maison Antoine Vitez en 2010. Elle a aussi traduit Punk Rock de Simon Stephens, et Chambre 4 de Jonathan Lewis en collaboration avec Dominique Hollier et plusieurs pièces d’Evan Placey.

hala-omranHala Omran

right393 Les petites chambres de Waël Kadour

Traductrice et actrice syrienne formée à l’Institut supérieur des arts dramatiques de Damas, Hala Omran vit à Paris. Elle a travaillé en Syrie, au Danemark, en Italie, en France, avec les metteurs en scène Tatiana Arkhibtsova, Cherif, Nullo Facchini, Pascal Rambert, Catherine Schaub Abkarian et joué au cinéma dans plusieurs films syriens ou franco-arabes : Sacrifices d’Oussama Mohammed (Sélections Officielle Cannes 2002) ; La porte Du Soleil de Yousry Nasrallah (Sélection Officielle Cannes 2004). Elle est également membre fondateur du groupe musical Rithmus (Poésie et chant). Elle participe à la mobilisation parisienne de soutien au peuple syrien.

wa2Wissam Arbache

right393 Les petites chambres de Waël Kadour

Lauréat de la Villa Médicis hors les murs pour un travail sur le théâtre au Moyen-Orient, Wissam Arbache est plusieurs fois invité en résidence d’écriture à Damas et à Beyrouth. Traducteur de jeunes auteurs de théâtre du Moyen-Orient et de poésie arabe, il a crée le cycle « Le poème, terre de la langue arabe » à l’Odéon. Metteur en scène, il a entre autres monté : Rituel pour une métamorphose du syrien Saadallah Wannous à Damas ;Le Château de Cènede Bernard Noël au Rond Point ; Le Cid de Corneille au T2G ; Murale de Mahmoud Darwich à la maison de la Poésie de Paris… À l’opéra, il collabore régulièrement avec Olivier Py et monte La Damnation de Faust au Châtelet et a été invité à créer Robert le diable à l’Opéra National de Bulgarie.

photo-hollierDominique Hollier

right393Et moi et le silence de Naomi Wallace

Née au Québec, Dominique Hollier a passé son enfance à Londres. Elle s’attache à faire découvrir les nouvelles voix du théâtre anglophone, participant aux travaux du comité Anglais de la Maison Antoine Vitez qu’elle et coordonne de 2006 à 2012. Elle a traduit plus de 75 pièces, dont celles de Naomi Wallace, Ronald Harwood, Don DeLillo, David Greig, Zinnie Harris, David Hare ou Simon Stephens, tout en continuant sa carrière de comédienne, créant notamment au Théâtre des Halles d’Avignon la pièce de Naomi Wallace La Carte du Temps. Elle a été nommée aux Molières en 1993, 2000, 2010 et 2011.

fighting aggressive girl



©Hollier: Grégory Costanzo ; Arbache, Omran, Pralon :DR; Quillardet : Mélina Vernant

 


Les traducteurs 2014

Monday 19 October 2015

© Jean-Pierre Angei

ESTHER SERMAGE

La traductrice de LES REGRETTANTS, Marcus Lindeen

Née en 1969, Esther Sermage commence la traduction du suédois en français dès l’âge de dix-sept ans. Elle n’a pas cessé de traduire depuis, délaissant bientôt les traductions scientifiques pour l’audiovisuel, puis pour la littérature et le théâtre. Elle a fait des études de lettres, de cinéma et de linguistique à Paris, Stockholm, San Francisco et Mexico, et travaillé en tant que monteuse de cinéma et de télévision. Elle traduit aujourd’hui des romans (Aris Fioretos, Håkan Nesser), du théâtre (Lars Norén, Marcus Lindeen, Christina Ouzounidis), des nouvelles écritures poétiques (Ida Börjel, Nathalie Quintane), de la poésie classique (Andrew Marvell), des nouvelles (Hjalmar Söderberg), des contes et des scénarios de fiction.

 

 

 

 

 

Maria Béjanovska - © Jean-Pierre AngeiMARIA BÉJANOVSKA

La traductrice de LA GORGE, Žanina Mirevska

Née en Macédoine, Maria Béjanovska, est ancienne journaliste de Radio France Internationale où elle a dirigé le magazine L’autre Europe. Parallèlement à son travail de journaliste, Maria Béjanovska se consacre à la traduction littéraire chaque fois qu’elle découvre une œuvre d’un auteur des Balkans qui la séduit. Elle a traduit en français des romans, de la poésie et du théâtre d’auteurs macédoniens et serbes, ainsi que des auteurs français dans sa langue natale. Côté théâtre, elle a traduit Le démon de Debarmaalo et Cernodrinski revient à la maison de Goran Stefanovski, Cunégonde en Carlaland de Venko Andonovski et plusieurs pièces de Žanina Mirevska telles que Esperanza, Effeuillage, Werther & Werther et La Gorge toutes quatre éditées à L’Espace d’un Instant.

© Jean-Pierre Angei

TANIA MOGUILEVSKAIA et GILLES MOREL

Les traducteurs de ILLUSIONS, Ivan Viripaev et de LE CHAMP, Pavel Priajko.

Tania Moguilevskaia est née à Moscou, docteure en Etudes Théâtrales (Paris 3), chercheuse spécialisée en dramaturgie russe et écritures théâtrales documentaires du XXIe.
Gilles Morel est comédien, directeur d’acteur, chargé de production.
Passionnés d’écriture et soucieux d’émergence, c’est par leur entremise que, dès 2001, le public francophone a pu suivre les créations d’une génération de jeunes metteurs en scène et auteurs russophones (parmi lesquels Ivan Viripaev et Pavel Priajko). Depuis 2005, ils animent le site THEATRE-RUSSE.INFO dédié aux créations les plus récentes. Ils ont conjointement traduit près de 25 pièces dont une large part a été publiée et mise en scène. Afin d’accélérer leur accès au plateau, ils lancent en 2009 l’édition électronique (gratuite) NOVAIA-RUSSE dont le catalogue ne cesse d’augmenter.

c2a9jp-angei_mg_6100BLANDINE PÉLISSIER

Traductrice deSEX & GOD et TRANCHE FROIDE, Linda Mclean

Blandine Pélissier est comédienne pour le cinéma, la télévision et le théâtre, metteuse en scène et traductrice, spécialisée dans le théâtre contemporain anglo-saxon (y compris le surtitrage). Féministe convaincue, elle est membre fondatrice du Mouvement HF qui milite pour l’égalité femmes-hommes dans l’art et la culture. Membre de la Maison Antoine-Vitez depuis 1997, elle a traduit une cinquantaine de pièces d’autrices et d’auteurs reconnues ou émergentes dont un certain nombre sont publiées chez Théâtrales ou à L’Avant-Scène. À la demande de Magali Léris elle propose une nouvelle traduction de Roméo et Juliette en 2010. Elle traduit, avec Sarah Vermande, toute l’œuvre de Linda McLean et va mettre en scène une de ses pièces, Un Jour ou l’autre, à la saison 2015/16.

© Jean-Pierre Angei

SARAH VERMANDE

Traductrice de SEX & GOD et TRANCHE FROIDE, Linda Mclean

Sarah Vermande est traductrice et comédienne. De 1997 à 2000, elle se forme au Drama Centre London, puis travaille en Angleterre, en France et en Autriche. Elle est venue à la traduction théâtrale, de l’anglais au français, par la scène. Aujourd’hui, elle traduit aussi des romans et de la non-fiction. En 2006, elle obtient son Master de Traduction Littéraire à l’Institut Charles V (Paris). Elle coordonne actuellement le comité anglais de la Maison Antoine Vitez avec Sophie Magnaud. Elle traduit, avec Blandine Pélissier, toute l’œuvre de Linda McLean. Elle collabore également avec l’auteur britannique Matthew Hurt à des traductions du français à l’anglais, dont plusieurs surtitrages pour le Festival d’Avignon.

Les auteurs 2014

Monday 19 October 2015

fanny-britt-petitFANNY BRITT

L’autrice de BIENVEILLANCE

Originaire d’Amos (Québec), Fanny Britt grandit à Montréal. Autrice et traductrice, diplômée de l’École Nationale de Théâtre du Canada, elle est très impliquée dans la promotion des nouvelles écritures dramatiques. Elle a écrit une dizaine de pièces dont Chaque jour, éditée au Canada en 2011, et Couche avec moi (c’est l’hiver) mise en scène par Geoffrey Gaquère. En 2008, avec ce dernier et Johanne Haberlin, qui mettra en scène deux de ses pièces, elle fonde le Théâtre Debout. Elle a traduit une quinzaine de pièces du répertoire contemporain, telles que Le Pillowman de Martin McDonagh et Après la fin de Dennis Kelly, produites au Théâtre de La Licorne (Montréal). Avec Bienveillance, en tournée au Québec début 2014, elle reçoit le Prix Littéraire du Gouverneur général.

marcuslindeen4MARCUS LINDEEN

L’auteur des REGRETTANTS

Né en 1980 en Suède, Marcus Lindeen est auteur de théâtre, réalisateur et metteur en scène. Il a travaillé comme journaliste avant de se former à l’Institut Dramatique de Stockholm. En 2006, s’inspirant d’un entretien effectué pour la radio, il écrit et met en scène Ångrarna (Les Regrettants) au Théâtre de la Ville de Stockholm. La pièce est rapidement traduite en plusieurs langues. En 2010, il choisit de l’adapter en réalisant son premier documentaire. Celui-ci remporte de nombreux prix, dont le Prix Europa de Berlin. En 2011, il réalise Accidentes Gloriosos présenté au Festival Hors-pistes au Centre Pompidou. En 2013, sa pièce En förlorad generation (Générations perdues) est produite pour le Dramaten (Théâtre National de Suède).

zanina-mircevskaŽANINA MIREVSKA

L’autrice de LA GORGE

Née en 1967 en Macédoine, Žanina Mirčevska, après avoir étudié et enseigné à la faculté d’art dramatique de Skopje, s’installe en Slovénie où elle enseigne à l’Académie pour le théâtre de Ljubljana. Autrice et dramaturge, elle a écrit une ving- taine de pièces, dont la plupart primées ou nominées pour le Prix Slavko Grum du meilleur texte dramatique de l’année en Slovénie. Nombre de ses pièces ont été présentées en Russie, aux États- Unis et en Europe. Esperanza, mise en scène en 2013 au Tarmac, et en 2014 au Vingtième théâtre, par Patrick Verschuren, a été lue pour la première fois en France en 2006 au festival Regards croisés à la MC2 et a fait l’objet d’une création sur France Culture en 2012. En 2014, Werther & Werther est mise en scène par Clara Schwarzenberg au théâtre de Guyencourt.

magali-c2a9jp-angei-7081

MAGALI MOUGEL

L’auteure de SUZY STORCK

Après avoir suivi le cursus proposé par le département d’Écriture dramatique de l’ENSATT, Magali Mougel est aujourd’hui auteure, rédactrice pour le Théâtre national de Strasbourg, enseignante en Arts à l’Université de Strasbourg. Elle répond régulièrement à des commandes d’écriture (Cie des Choses à Lille en 2008 et 2012, CDR de Basse-Normandie de Vire en 2012-2013, Théâtre de la Manufacture – CDN à Nancy en 2013, Théâtre Jean Vilar à Montpellier en 2013-2014, etc.). Elle est auteure-associée à la compagnie Actémobazar (Strasbourg) depuis 2007 et à la compagnie Kali d’Or (Les Lilas) depuis 2013. Ses textes sont édités aux Editions Espaces 34. Elle est associée à Troisième bureau depuis 2011.

© Jean-Pierre Angei

MALIN AXELSSON

Auteure de ROSE ROSE ROSE

Autrice et metteuse en scène suédoise, elle est depuis 2010 directrice artistique du théâtre Ung Scen/Öst dédié à l’écriture dramatique contemporaine pour le jeune public. Elle mène des recherches en étroite collaboration avec le public. Son écriture est influencée par le mélodrame, la tragédie, le cabaret, la culture pop, la théorie féministe, et tourne autour d’un monde surréaliste et exubérant.

© Jean-Pierre Angei

MARIANNE SÉGOL –SAMOY

Auteure de ROSE ROSE ROSE

Titulaire d’une double maîtrise de français langue étrangère et de lettres scandinaves, elle se lance dans la traduction de pièces de théâtre et de littératures suédoise après plusieurs années passées sur scènes en tant que comédienne. Elle a ainsi traduit une trentaine de pièces dont une dizaine pour le jeune public et une trentaine de romans dont une vingtaine pour la jeunesse. Depuis 2013 elle coordonne le comité nordique de la maison Antoine Vitez.

karinserresKARIN SERRES

Auteure de ROSE ROSE ROSE

Après un BTS de scénographie à l’Ensatt, elle travaille comme décoratrice, costumière, metteuse en scène, traductrice et autrice de théâtre. Depuis 1991, elle a écrit une soixantaine de pièces, dont plus de la moitié en direction des enfants ou des adolescents. Traductrice de théâtre ou de romans jeunesse, de l’allemand et de l’anglais vers le français, elle traduit aussi en duo avec Marianne Ségol-Samoy du suédois vers le français.

viripaev01IVAN VIRIPAEV

L’auteur de ILLUSIONS

Auteur, metteur en scène, comédien, scénariste, réalisateur, Ivan Viripaev, né à Irkoutsk (Sibérie) en 1974, s’installe à Moscou en 2001. Dès 2002, l’originalité de son écriture s’impose en Russie et sur les scènes internationales notamment en Allemagne et Pologne où il travaille régulièrement depuis 2009. Depuis 2013, il dirige le Théâtre Praktika Moscou. Après Euphoria, Kislorod et Tanets Deli adaptés de ses pièces, il réalise actuellement son quatrième long-métrage cinéma. Découvert en France en 2002, il est aujourd’hui l’auteur vivant russe le plus joué dans l’espace francophone, où ses textes ont été traduits et largement diffusés au fil de leur écriture : Les rêves, Le jour de Valentin, Oxygène, Genèse n°2, Juillet, Danse « Delhi », Illusions, Les guêpes de l’été, les Enivrés.

pavelPAVEL PRIAJKO

L’auteur de LE CHAMP

Né en 1975 à Minsk (Biélorussie), Pavel Priajko est l’une des figures importantes de la scène russophone actuelle. Auteur prolifique, il rencontre un succès immédiat avec l’écriture de sa première pièce, Le Serpentin (2004), qui reçoit le Prix spécial du jury au Concours International de dramaturgie Eurasia à Ekaterinbourg (Russie). Ses pièces obtiennent de nombreux Prix et son régulièrement mises en scène en Russie. La reconnaissance de son travail s’étend au delà des frontières comme en témoigne Bellywood traduite en plusieurs langues et publiée dans le recueil Générations Jeans (L’Espace d’un instant, 2007). En 2010, une lecture de sa pièce Le Champ est donnée en sa présence au festival Temps de Paroles à Valence

lindamcleanLINDA McLEAN

L’autrice de TRANCHE FROIDE et SEX & GOD

Née a Glasgow, Linda McLean a vécu et travaillé à l’étranger avant d’écrire pour le théâtre à partir de 1994. Elle signe une vingtaine de pièces traduites et jouées en plusieurs langues. En France, Blandine Pélissier et Sarah Vermande ont déjà traduit sept de ses pièces, parmi lesquelles Uncertainty Files (Dossier Incertitudes), lue au Théâtre de la Ville et retransmise sur France Culture en 2011, Strangers, babies (Fractures, Théâtre Ouvert, 2011), créée par Stuart Seide en 2013 et publiée en Tapuscrit, et Every Five Minutes (Toutes les cinq minutes) qui a fait l’objet d’une résidence de traduction avec l’autrice à la Chartreuse (CNES), en janvier 2013. Linda McLean est actuellement présidente du Playwrights’ Studio, Scotland, et autrice associée au Magic Theatre à San Francisco.

les auteurs 2013

Friday 3 May 2013

hakim-bahNé à Mamou (Guinée), Hakim BAH est diplômé en licence Informatique à l’Université UNIC de Conakry et est Directeur de la compagnie Zone de Turbulence. A la fois poète et dramaturge, il a publié aux éditions Edilivre un recueil de Poésie intitulé « l’envers en vers ». Il a suivi des formations en écriture dramatique avec Roland Fichet, en mise en scène avec François Rancillac et Kouam Tawa. Son texte Sur la pelouse a été créé à la 7e édition des RECREATRALES au Burkina Faso. Ticha-Ticha, bénéficie du soutien du programme “Afrique et Caraïbe en créations” de l’Institut Français pour une résidence au Théâtre de l’Aquarium à Paris, où la pièce sera lue le 25 mai. Le cadavre dans l’oeil est une commande conjointe du Théâtre de Folle Pensée à Saint-Brieux et du CCFG dans le cadre du projet portrait avec paysage initié par le Théâtre de Folle Pensée.

Nicoleta Esinencu, née en 1978 en Moldavie, est auteure, dramaturge et metteure en scène. Après avoir reçu en 2003 une bourse nicoleta-esinencuà l’Akademie Scholss Solitude de Stuttgart, elle se fait connaître avec sa pièce FUCK YOU, Eu.ro.pa. Son travail au style volontairement provocateur a donné lieu à de furieux débats politiques en Roumanie et en Moldavie. Elle écrit Antidote pour « After the fall », commande européenne du Goethe Institut à une vingtaine d’auteurs en 2009. Elle participe à de nombreux programmes culturels comme celui organisé par l’Institut culturel roumain de Paris. En 2010, elle participe à la résidence ULNÖ (Autriche) où elle développe plusieurs idées pour ses travaux futurs. Elle fonde à Chișinău un espace artistique alternatif : le teatru-spalatori. Elle est invitée en 2010 au Festival Littéraire de Berlin et au salon du livre de Paris en 2013. Les textes de Nicoleta Esinencu sont publiés en français aux éditions l’Espace d’un instant.

gilles-granouilletNé en 1963 à Saint-Étienne, Gilles Granouillet fonde en 1989 la compagnie Travelling théâtre avec laquelle il réalise plusieurs mises en scène. Très vite, il se tourne vers l’écriture théâtrale. Il est l’auteur de plus d’une vingtaine depièces montées par Philippe Adrien, Jean-Claude Berutti, Gilles Chavassieux, Anne-Laure Liégeois, Carole Thibaut, Jean-Marc Bourg… ou par lui-même. Auteur associé à la Comédie de Saint-Étienne de 1999 à 2010, il y mène un travail autour de l’écriture contemporaine. En 2009 François Rancillac crée Zoom puis en 2013 Ma mère qui chantait sur un phare au Théâtre de l’Aquarium, et Odette Guimond Combat au Théâtre Prospéro à Montréal. Traduit dans une demi-douzaine de langues, il a été joué dans une dizaine de pays. Nous avons mis en lecture de nombreuses pièces de Gilles depuis une dizaine d’années, mais c’est la première fois qu’il est invité du festival, « invité d’honneur ».

Jonas Hassen Khemiri est né en 1978, d’un père Tunisien et d’une mère Suédoise. Il est l’un des auteurs suédois les plus prometteurs jonas-hassen-khemiride sa génération. Son roman Ett öga rött (Un oeil rouge) paru en 2003 fut un best-seller en Suède (plus de 200 000 exemplaires vendus) et c’est grâce à son deuxième roman Montecore – en unik tiger (Montecore, un tigre unique, éditions Le Serpent à Plumes) qu’il obtient le titre de meilleur auteur en 2006. Sa  première pièce, Invasion ! (éditions Théâtrales, 2008) écrite pour le Théâtre de Stockholm, est jouée pendant deux saisons à guichets fermés. Nous qui sommes cent et L’Apathie pour les débutants créées en Suède ont été  traduites en français par Marianne Ségol. Elle traduit actuellement son roman inspiré de J’appelle mes frères à paraître en 2014 chez Actes Sud. Son écriture, ludique et drôle, s’inspire de sa double origine pour aborder les thèmes de l’immigration, de la place de la femme dans la société.

lollikecscanpix-copieChristian Lollike est né au Danemark en 1973. Il a étudié la philosophie et la littérature à l’Université de Roskilde et la dramaturgie à l’école Nationale des Auteurs Dramatiques du Danemark (à Aarhus). Il est l’auteur de nombreuses pièces de théâtre, pièces radiophoniques, ainsi que de plusieurs scénarios et adaptations de pièces. Il a reçu le prix du meilleur auteur dramatique danois 2009 pour sa pièce Angoisse cosmique ou le jour où Brad Pitt fut atteint de paranoïa. Il est aujourd’hui l’auteur danois le plus joué à l’étranger. Christian Lollike vit à Copenhague où il est codirecteur de l’école Nationale des Auteurs Dramatiques liée au Théâtre d’Aarhus et directeur du théâtre Café Teatret. Ses pièces sont éditées aux éditions Théâtrales et traduites par Catherine Lise Dubost.
© Sanpix

Pau Miró, né à Barcelone en 1974, est auteur, metteur  en scène et comédien. Diplômé de l’Institut del Teatre de Barcelone, pau-miroil se forme à la dramaturgie au sein de  différents séminaires de la Sala Beckett. Il fonde la compagnie Menudos et crée de nombreux spectacles comme auteur-metteur en scène. C’est avec Barcelone sous la pluie qu’il se fait connaître du public. En 2008-2009, il écrit sa trilogie animale composée de Buffles, Lions et Girafes qui a reçu le prix de la critique dans la catégorie «meilleur texte théâtral». Pau Miró exerce aussi comme professeur de théâtre
et de dramaturgie. Ses pièces sont traduites et montées aussi bien en Europe qu’en Amérique du sud, aux états-Unis ou au Canada. Buffles est édité par Espaces 34 et sera prochainement mis en scène par Edouard Signolet.

c2a9jp-angei-2Magali Mougel est auteure, dramaturge et enseignante à l’Université de Strasbourg dans le département des Arts. Elle intègre le département Écriture Dramatique de l’ENSATT en 2008. Sa pièce Erwin Motor, dévotion a reçu l’aide à la création du CNT en 2011 (Éditions Espaces 34, 2012). En 2012-2013, elle est auteure associée au Préau – CDR de Basse-Normandie de Vire et rédactrice pour le Théâtre National de Strasbourg. Guérillères ordinaires paraît chez Espaces 34 en février 2013. Elle est membre du collectif Troisième bureau.
© Jean-Pierre Angei

Éric Pessan est né en 1970 à Bordeaux, il vit dans le vignoble nantais. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages. eric-pessanc2a9patrick-devresseIl écrit des romans, des textes en compagnie de plasticiens ainsi que des textes de théâtre et des romans à destination de la jeunesse. Il est également membre du comité de rédaction de la web-revue : Remue.net et de la revue Espace(s) du Centre National d’études Spatiales. Paraîtront dans les mois à venir : Muette (roman) en août 2013 aux éditions Albin Michel et La négligence des hommes (théâtre) en décembre 2013 aux éditons de l’Attente, Tous doit disparaitre est édité à Théâtre Ouvert.
©Patrick Devresse


Pauline Peyrade paulinea étudié la dramaturgie et la mise en scène à la Royal Academy of Dramatic Art (Londres), puis les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle. En 2012, elle intègre l’ENSATT en écriture Dramatique. Auteure de plusieurs textes, elle co-écrit le scénario de Trois coeurs pour battre (court-métrage), lauréat G.R.E.C en 2012. La même année, elle fonde la revue « le bruit du monde revu(e) », avec Pauline Thimonnier et Clémence Bordier. Elle prépare une thèse de doctorat sur la dramaturgie de l’acteur, sous la direction de Jean-Pierre Ryngaert. Chargée de cours à Paris 3, elle enseigne aussi à Sciences Po Paris et anime des ateliers d’écriture à la Ménagerie – théâtre francophone de Berlin.

Pauline Peyrade est en charge de la Gazette du festival en partenariat avec les étudiants L3 Arts du spectacle de l’université Stendhal Grenoble 3.


Intégrant la Classe d’interprétation du Conservatoire de Grenoble, Laura Tirandaz joue sous la direction de Chantal Morel, c2a9jp-angei-460Laurent Pelly et Jacques Vincey. En 2007, elle crée la Compagnie Variations puis écrit et met en scène Variation I : Le Fils au Théâtre de Création de Grenoble. Après son cursus à l’ENSATT, elle travaille sur un cycle d’émissions consacrées à Arthur Adamov pour France-Culture. En 2012, elle réalise Phonurbaine, documentaire sonore sur le quartier Berriat (diffusé au Tricycle et sur Radio Campus Besançon). Elle écrit Hôtel Resort mis en scène par Hélène Gratet au Tricycle en février 2013. Son texte Choco Bé édité chez Théâtre Ouvert a été lu sur France-Culture, à Regards croisés et au festival Cap Excellence (Guadeloupe) dans le cadre du prix Textes en Paroles.

les traductrices 2013

Friday 3 May 2013

cldubost2Catherine Lise Dubost est traductrice du danois vers le français. Pour le théâtre, en lien avec la Maison Antoine Vitez, elle a traduit entre autres Le bout du Monde et Pieta d’Astrid Saalbach, ainsi que Chef d’oeuvre de Christian Lollike. En 2006, avec le soutien du Centre de littérature danois de Kunststyrelsen, elle fait la traduction de Comme nous étions heureux et Les Forêts noires, de Christian Grondahl. Depuis 2006, elle coordonne des comités de lecture pour lesquels elle s’attache à mettre en œuvre un réseau professionnel de théâtres, de traducteurs, et d’institutions culturelles entre le Danemark et la France. Par ailleurs, sa traduction vers le danois de Au Bord écrite par Claudine Galea a reçu le Grand Prix de littérature dramatique en 2011.

Alexandra Lazarescou est née en 1982 à Piatra-Neamt (Roumanie) et arrive en France en 1990. Suite à l’obtention d’un alexandra-lazarescou-photoDEA en philosophie de l’art, elle se dirige vers l’écriture en intégrant l’ENSATT. Comédienne, auteure, conseillère en  dramaturgie, elle se passionne pour les lettres. Par la suite, son travail à la communication de diverses structures culturelles (Éditions Théâtrales), l’amène à poursuivre autrement son travail d’écriture. Durant ses études, elle obtient un projet de recherches avec l’École Nationale Supérieure de Théâtre et Film de Bucarest. Véritable révélatrice, cette expérience la conduit en 2008 à se consacrer exclusivement à la traduction de textes roumains. Depuis 2010, elle est membre du comité roumain de la Maison Antoine Vitez.

cherb-cla-dsc_4571_1Clarice Plasteig dit Cassou est comédienne et traductrice. Formée au conservatoire du Xe arrondissement de Paris, en parallèle d’études théâtrales à Paris III, puis à l’Estudis del Teatre de Barcelone (Berty Tovias, Lilo Baur…), elle est titulaire d’un master d’espagnol à Paris III axé sur les problématiques de la traduction théâtrale. Elle joue au théâtre, pour le cinéma, la télévision, et participe à des ateliers de théâtre destinés aux lycéens. Elle a traduit plusieurs pièces de Pau Miró comme Barcelone sous la pluie, Des balles et des ombres et sa « trilogie animale », ainsi que Bleu de Ferran Joanmiquel Pla (commande en partenariat Théâtre Ouvert/Maison Antoine Vitez/Sala Beckett). En 2014, sa traduction de Noces de sang de Federico Garcia Lorca, sera mise en scène par Guillaume Cantillon.

Marianne Ségol-Samoy a suivi un double cursus de comédienne à l’école Théâtre en Actes et d’universitaire avec une maîtrise de scandinave Lettres et Langues segolà la Sorbonne, et une licence de Français Langue étrangère à Paris 8. Traductrice suédois/français, français/suédois, elle a traduit dans divers domaines des textes de Susanne Osten, Rasmus Lindberg, Lucas Svensson, Erik Uddenberg, Malin Axelsson, Henning Mankell, Jonas Hassen Khemiri, Sara Stridsberg… Depuis 1998, elle est lectrice pour plusieurs maisons d’édition. Elle est cofondatrice de LABO07 – Réseau qui vise à la circulation des écritures dramatiques contemporaines d’Europe pour l’enfance et la jeunesse et à la rencontre active de leurs auteurs.