Les auteur-trices du festival

 

Marie DILASSER [France]
Marie Dilasser ©Vincent Gouriou -Télérama

Elle est diplômée de L’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) à Lyon, département Écrivain dramaturge dirigé par Enzo Cormann. Ses textes ont été montés par différents metteurs en scène : Me zo gwin ha te zo dour ou Quoi être maintenant? par Michel Raskine dans le cadre de la Comédie Itinérante à la Comédie de Valence et au Point du Jour à Lyon ; Le chat de Schrödinger en Tchétchénie par Simon Delétang à L’ENSATT dans le cadre du cabaret dramatique Le monde me tue ; Crash test par Nicolas Ramond au Théâtre de Vénissieux ; Le sous-locataire par Michel Raskine au Préau à Vire ; Paysage intérieur brut par Christophe Cagnolari à la Passerelle à Saint-Brieuc, par Glòria Balañà i Altimira à la Sala Beckett à Barcelone et par Barbara Shlittler au Poche à Genève. Echo-système est mis en espace par Sylvie Jobert à Regards Croisés en 2010. Montag(n)es est une création collective jouée dans un restaurant désaffecté à Saint-Gelven. Elle écrit actuellement Intermondes ou Road movie squaw qui sera mis en scène par Laurent Vacher.

Autrice du texte Montag(n)es lu le mercredi 17 mai à 19h30 au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Marilyn Mattei [France]
Marilyn Mattei Photo

Autrice et comédienne. Elle est l’autrice d’un triptyque autour de l’adolescence constitué de Recracher/Vomir, Les Mains froides et Toxic and the Avenger. Les Mains froides (bourse d’encouragement du CNT en 2013) est mis en espace à Théâtre Ouvert en février 2015 par Frédéric Fisbach, avec les élèves comédiens de l’École du Nord, dans le cadre d’une ÉPAT. L’Ennemi intérieur est mis en voix en décembre 2016 par Sophie Cadieux à Théâtre Ouvert, dans le cadre du Festival Jamais Lu-Paris, à Montréal au Théâtre des Ecuries ainsi qu’à Prague. Elle travaille actuellement avec la compagnie Rêve Général, dirigée par la metteuse en scène Marie Normand, en tant qu’autrice sur le projet « Les préjugés ». Elle écrira pour ce projet Fake, édité chez Lansman. Marilyn Mattei dirige également des ateliers d’écriture dans le cadre d’établissements scolaires, et entamera une collaboration avec Nasser Djemaï, à la rentrée prochaine, en tant que dramaturge.

Autrice du texte L’ennemi intérieur lu le jeudi 18 mai à 19h30 au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Pascal Brullemans [France]

Pascal-BrullemansPHOTO

Il débute son parcours en 1994, avec Les derniers jours du Gouverneur mis en scène par Wajdi Mouawad. Suivra une collaboration avec le metteur en scène Eric Jean et la création des théâtre-romans Cassis, Fabi et Les mystères de Quatsous, ainsi qu’un cycle basé sur l’écriture de plateau, incluant Camélias, Marianne Vague, Corps étrangers, Chasseurs et Hippocampe. Cette dernière production obtient en 2002 le prix montréalais de la critique. Après une première incursion dans l’univers jeune public avec L’armoire, l’auteur poursuit l’aventure avec Isberg produit par la compagnie Le clou. Puis, la pièce Vipérine qui sera présentée dans plusieurs pays et obtiendra le prix du meilleur texte jeune public décerné par les journées des auteurs de Lyon, ainsi que le prix Louise-Lahaie, en 2013. À partir de 2008, l’auteur s’associe avec la metteure en scène Nini Bélanger pour amorcer un cycle sur l’hyperréalisme avec la création d’Endormie(s) et de Beauté, Chaleur et Mort. Cette dernière production obtient le prix du meilleur spectacle décerné par Carte Première en 2011. Poursuivant sa démarche, Brullemans explore l’autofiction pour écrire les textes Monstres, Moi et l’autre (récipiendaire du prix Louise-Lahaie 2015), et Ce que nous avons fait (récipiendaire du prix Michel-Tremblay 2016. L’auteur termine l’écriture de son prochain texte jeune public Petite Sorcière qui sera créé par la compagnie Projet Mû en 2017, ainsi qu’un projet d’écriture pour le théâtre acrobatique de la compagnie Dynamo théâtre prévu pour 2018.

Auteur du texte Ce que nous avons fait lu le vendredi 19 mai à 19h30 au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Evan Placey [Canada-Angleterre]

Auteur canadien de langue anglaise, Evan Placey vit actuellement à Londres. Il a écrit Mother of Him (Prix du King Cross pour les nouvelles écritures britanniques et du Samuel French Canadian Play Contest ). Coproduit par le Unicorn Theatre et le Synergy Theatre, son texte Holloway Jones a été joué dans différentes écoles et a obtenu le prix Brian Way de la meilleure pièce jeunesse en 2012. Sa dernière pièce, Pronoun, a été présentée au festival Connections du National Theater. Ses pièces sont jouées au Royaume-Uni, au Canada, en Israël, en Corée du Sud, en Italie et en Croatie. Il a écrit plusieurs pièces courtes, un recueil de poèmes et des scénarios pour la télévision. Evan Placey est aussi maître de conférences à l’Université de Southampton et anime des ateliers d’écriture, notamment en prison. Ces filles-là (Girls like that), coproduite en 2013 par le Birmingham REP, le Théâtre Royal Plymouth et la Maison du Théâtre de West Yorkshire et, plus récemment, par le Synergy Theatre et le Unicorn Theatre, a obtenu le prix de la meilleure pièce jeune public de la Writers’ Guild.

 Auteur du texte Pronom lu le samedi 20 mai à 18h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Ferdinand Schmalz [Autriche]

FerdinandSchmalz

Il est né à Graz en Autriche en 1985 et travaille à Vienne. En 2013 il a reçu le prix de Retzhof pour sa pièce A l’exemple du beurre. En 2014 il a été invité aux “Journées du Théâtre” à Mülheim. La revue “Theater Heut” l’a nommé “Jeune auteur” de l’année 2014. En juin 2015 la première de sa pièce Viande en boîte a eu lieu au “Deutsches Theater” à Berlin, lors des “Journées d’Auteurs Dramatiques” dans une mise en scène du Burgtheater Vienne. En 2016 Viande en boîte a été nominé pour le Prix d’Art Dramatique de Mühlheim. En novembre 2015 sa pièce Der herzerlfresser (le croqueur de coeurs) a été monté une première fois à Leipzig, et Der thermale widerstand (la résistance thermale) en septembre 2016 à Zurich. Cette pièce a été nominée pour le Prix d’Art Dramatique 2017 de Mülheim.

Auteur du texte viande en boîte lu le samedi 20 mai à 20h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Thierry Beucher [France]

Thierry Beucher PHOTO

Auteur et metteur en scène, Si l’amour  n’était pas est la douzième pièce de Thierry Beucher. Diplômé du Conservatoire National de Région de Rennes (1985 à 1988), il a participé à une vingtaine de spectacles comme acteur, avec différentes compagnies de la région Bretagne (Cie de l’Embarcadère, Théâtre Icare, Digor Dor, Théâtre Berloul). Depuis 2011, il est aussi le directeur artistique du Théâtre de l’Intranquillité.

 

Auteur du texte Si l’amour n’était pas lu le dimanche 21 mai à 17h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas


Zinnie Harris [Angleterre]

Zinnie Harris

Autrice britannique, Zinnie Harris s’est imposée sur les plus grandes scènes de Grande-Bretagne. Lauréate du Festival Fringe d’Edimbourg en 2001, elle travaille ensuite à l’écriture de pièces qui lui ont été commandées par le Royal Court, le Royal Lyceum Theatre d’Edimbourg, le Royal National Theatre et le Tron Theatre de Glasgow. En 2000-2001, elle a été autrice en résidence de la Royal Shakespeare Company et nommée comme meilleur espoir du Evening Standard Award en novembre 2000. En 2004, elle reçoit The Arts Foundation Award for Playwrighting. Elle est, depuis 2015, metteuse en scène associée au Traverse Theatre d’Edimbourg. Cette même année le Royal Court Theatre de Londres produit sa pièce, How To Hold Your Breath (Comment retenir sa respiration) dans une mise en scène de Vicky Featherstone. En 2016, sa dernière pièce, Oresteia : This Restless House, est mise en scène par Dominic Hill au Citizens Theatre, Glasgow. Elle sera reprise en août 2017 au Festival International d’Édimbourg où Zinnie aura trois productions. En France, ses pièces sont montées par Richard Brunel, Sandrine Lanno, Guy Delamotte, Guy-Pierre Couleau, François Parmentier… Hiver (suivi de Crépuscule) et Plus loin que loin sont publiées en France à l’avant-scène théâtre−Quatre-Vents.

Autrice du texte Comment retenir sa respiration lu le lundi 22 mai  à 20h au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas

Zinnie Harris est représentée par Renauld & Richardson (info@parismcr.com) pour les pays francophones en accord avec Casarotto, Ramsey & Associates Ltd, Londres.


Marc-Antoine CYR

Sans titre

Marc-Antoine Cyr naît à Montréal en 1977. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2000, il signe une quinzaine de textes dramatiques, tant pour le grand public que pour les enfants. Parmi ses textes créés au Québec, Le fils de l’autre, Les oiseaux du mercredi, Les flaques, Cinéma maison, Les soleils pâles, Je voudrais crever. En France, son travail a été soutenu par le Centre National du Livre et triplement distingué par le Centre National du Théâtre. Outre la double création de Fratrie, ses textes Les soleils pâlesDoe – cette chose-là, Les paratonnerresPrends soin (take care) et Je reviendrai de nuit te parler dans les herbes (ce dernier coécrit avec Gustave Akakpo) sont portés à la scène. Il a été accueilli en résidence à Quimper, Limoges, Grenoble, Saint-Antoine-l’Abbaye, Villepinte, Strasbourg, Mexico et Beyrouth. Il cofonde en 2014 le club d’auteurs ACMÉ (Appuyés Contre
un Mur qui s’Écroule) avec Clémence Weill, Solenn Denis, Aurianne Abécassis et Jérémie Fabre. Il est collaborateur artistique du Jamais Lu Paris à Théâtre Ouvert.


Claire RENGADE

RENGADE-Claire-300x293Autrice, comédienne et metteuse en scène, Claire Rengade cofonde en 1996 le Théâtre Craie à Lyon. Entre reportage, théâtre et poésie, son écriture est obnubilée par la parole et immergée dans diverses réalités: un chantier TGV dans Ma plus grande pièce c‘est dehors (Espaces 34, 2008) ou les jeux vidéos dans Nous c’est juste des jeux (Color gang, 2007). Avec le photographe Sergio Grazia, elle a arpenté un chantier de rénovation urbaine à Annemasse: Démanagements (Espaces 34, 2013) est le fruit de cette démarche à la fois documentaire et poétique, collecte de paroles sauvages sur le fil d’un réalisme très onirique.


Laura TIRANDAZ

NB©jp-angei561Après une formation à l’ENSATT, Laura Tirandaz est dramaturge sur la conception d’émissions sur Adamov pour France Culture et réalise un documentaire sonore à Grenoble. Son texte Choco Bé, lauréat du CNT-Artcena, est édité à Théâtre Ouvert, enregistré pour France Culture et mis en scène par Benjamin Moreau en co-production avec la MC2 et le Tricycle. En 2015, invitée par le Tricycle et Troisième Bureau elle bénéficie d’une résidence de la région Rhône-Alpes. Elle réalise Rouge Pirate et achève l’écriture de Martina lue à Regards croisés 2016. Elle est autrice associée à Troisième Bureau.


Magali MOUGEL

©jp-angei2026Autrice pour le théâtre, Magali Mougel s’empare du quotidien et l’interroge par le prisme de la fiction. Elle se prête régulièrement à l’exercice de la commande et collabore avec différentes structures. En 2015-2016, sont créés Erwin Motors, dévotion par Delphine Crubézy (la Filature), Je ne veux plus par Olivier Letellier (Théâtre National de Chaillot), Guérillères ordinaires par Anne Bisang (Le Poche Genève), Elle pas princesse, lui pas héros par Johanny Bert (Odyssées en Yvelines). En 2016-2017, elle collabore avec Simon Delattre sur le projet Poudre Noire, et co-écrit avec Sylvain Levey et Catherine Verlaguet (Théâtre national de Chaillot) le prochain spectacle d’Olivier Letellier, La nuit où le jour s’est levé. Ses textes sont publiés aux Editions Espaces 34 et Actes Sud.


Guillaume POIX

GuillaumePoix©SophieBassouls

Guillaume Poix, comédien, dramaturge, metteur en scène, est l’auteur de plusieurs pièces dont Waste, lue à la Mousson d’été 2015 et mis en scène par Johanny Bert au Poche/GVE (Genève), en 2016, et Straight, publiée chez Théâtrales, lauréate des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2014 et de l’aide à la création du CNT 2014, finaliste du prix Sony-Labou-Transi des Lycéens 2015-2016, lue à Regards Croisés 2015. Membre du collectif Troisième bureau, il est dramaturge associé au Poche/GVE pour la saison 2015-2016. Il met en scène son texte Tout entière je regarde le monde – Il ne me voit pas au Préau à Vire en 2016.

Les commentaires sont fermés.