Retour sur Regards croisés 15

Wednesday 4 November 2015

fighting aggressive girl

De cette semaine nous retiendrons toutes ces belles lectures, et l’éclairage des rencontres qui nous ont permis de nous glisser dans des yeux autres, et ainsi d’envisager le monde avec un œil neuf. Nous retiendrons les chroniques à l’œil avisé de Magali Mougel et de ses amis Mamie Gogulla, Maggi la moule, Mougli Emagla ou Aglaë Glimmou, les interventions inventives et efficaces de Léo Ferber, Sylvie Jobert et Sophie Vaude pour faire zieuter le public vers les adhésions, la table ronde Théâtre et adolescence, les cent Regards lycéens, le studio théâtre avec Naomi Wallace suivi de la rencontre avec Joëlle Gayot qui ont permis de faire entendre ces visions adolescentes, trop souvent tues alors que ceux-ci ont de quoi dire et qu’ils n’en manquent pas d’envie. Nous retiendrons le coup de projecteur sur les Éditions Espaces 34, qui rend plus visible les nouvelles écritures contemporaines, l’autre regard apporté par Olivier Neveux à la présence de Serge Pey, les surgissements musicaux de Yoanna Ceresa, Chloé Schmutz, Arash Sarkechik et Valérie Liatard, clin d’œil à l’univers féministe. Nous retiendrons le troisième œil acéré de la gazette et ses articles qui mériteraient une visite chez l’ophtalmo : l’œil derrière la tête, le compas dans l’œil ou l’œil dans les yeux.

fighting aggressive girlClin d’œil chaleureux à

tous les auteurs, leurs traducteurs, les intervenants et invités, à tous les comédiens pour les lectures, à nos soutiens, au Théâtre 145, à ses techniciens et à l’équipe technique du festival, aux élèves des lycées André Argouges, Stendhal, Mounier, Édouard Herriot, Ferdinand Buisson, Les Eaux Claires, l’Externat Notre Dame et à leurs enseignants, aux librairies partenaires Les Modernes et Le Square, à l’équipe de la gazette, à l’équipe d’OwnWeb, au graphiste Jean-Jacques Barelli et au photographe Jean-Pierre Angei, au Wazacrew et au Nomancrew pour la scénographie, aux stagiaires, à l’équipe des bénévoles et bien sûr au public venu très nombreux !

Revivez Regards croisés 2015

fighting aggressive girlLe programme

fighting aggressive girlLes photos

fighting aggressive girlLa gazette

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

fighting aggressive girl

Auteurs 2015

Tuesday 20 October 2015

auteurs

Tiago Rodrigues

right393Tristesse et Joie dans la vie des Girafes

Auteur, acteur et metteur en scène portugais né en 1977, Tiago Rodrigues fonde en 2003 la compagnie Mundo Perfeito dont le travail a permis de produire plus d’une vingtaine de pièces de nouveaux dramaturges portugais et internationaux tels Tim Etchells ou Nature Theatre of Oklahoma. Il collabore régulièrement avec les belges tg STAN comme dramaturge ou acteur, avec les libanais Tony Chakar et Rabih Mroué mais également avec des créateurs nord-américains, hollandais, croates, français, écossais, congolais et brésiliens. Pédagogue, il a enseigné le théâtre à l’École de danse contemporaine PARTS de Bruxelles, à l’ESMAE et au Balleteatro de Porto, à l’Université d’Evora et l’École de danse de Lisbonne. Depuis octobre 2015, il dirige le Théâtre national Dona Maria II de Lisbonne. En France, on a pu voir : L’Homme d’hier, dans le cadre du Festival d’Automne au Théâtre de la Bastille (2011) ; Trois doigts sous les genoux au Théâtre de la Ville (2013) ; By Heart, au Théâtre de la Bastille (2014) et qui sera repris au Festival TransAmérique de Montréal en 2015. Pour le Festival d’Avignon 2015, il mettra en scène sa réécriture d’Antoine et Cléopâtre de Shakespeare.

Evan Placey

right393 Ces filles-la 

Auteur Canadien de langue anglaise, Evan Placey vit actuellement à Londres. Il a écrit Mother of Him (Prix du King Cross pour les nouvelles écritures britanniques et du Samuel French Canadian Play Contest ; Banana Boys ; How Was It For You ; Suicide(s) in Vegas ; Scarberia ; Scan Artists et Little Criminals. Coproduit par le Unicorn Theatre et le Synergy Theatre, son texte Holloway Jones a été joué dans différentes écoles et a obtenu le prix Brian Way de la meilleure pièce jeunesse en 2012. Sa dernière pièce, Pronoun, a été présentée au festival Connections du National Theater. Ses pièces sont jouées au Royaume-Uni, au Canada, en Israël, en Corée du Sud, en Italie et en Croatie. Il a écrit plusieurs pièces courtes, un recueil de poèmes et des scénarios pour la télévision. Evan Placey est aussi maître de conférences à l’Université de Southampton et anime des ateliers d’écriture, notamment en prison. Ces filles-là (Girls like that), coproduite en 2013 par le Birmingham REP, le Théâtre Royal Plymouth et la Maison du Théâtre de West Yorkshire et, plus récemment, par le Synergy Theatre et le
Unicorn Theatre, a obtenu le prix de la meilleure pièce jeune public de la Writers’ Guild.

Samuel Gallet

right393 Issues

Samuel Gallet est écrivain, metteur en scène et interprète. Cinq de ses pièces ont été diffusées sur France Culture et la plupart font l’objet de mises en scène en France et à l’étranger. Ses textes ont été notamment mis en scène par Philippe Delaigue, Marie-Pierre Bésanger, Guillaume Delaveau, Frédéric Andrau, Kheireddine Lardjam, Nadège Coste, Jean-Philippe Albizzati, Rob Melrose. Membre de la coopérative d’écriture fondée sur l’impulsion de Fabrice Melquiot, il est auteur associé au Collectif Troisième bureau de Grenoble de 2007 à 2010, au Théâtre de Privas en 2008-2009, au Préau – CDR de Vire en 2011-2012, au Théâtre Théo Argence de Saint-Priest en 2012-2013. Associé à la Compagnie Le Comité 8.1, il compose par ailleurs des poèmes dramatiques qu’il porte régulièrement à la scène en compagnie de musiciens. Lauréat 2014 du programme Hors les
Murs de l’Institut français pour travailler sur le théâtre politique contemporain chilien, il intervient par ailleurs dans le département d’écriture dramatique de l’Ensatt où il anime l’ouvroir de poésie contemporaine et à l’Université Lyon 2.

Serge Pey

Poète, Serge Pey est l’auteur de très nombreux ouvrages. Une sélection de ses poèmes « politiques » a paru en 2010 : Dialectique de la tour de Pise (Dernier Télégramme) et une anthologie chez Flammarion en 2012 : Ahuc. Poèmes stratégiques. La Maison de la Poésie Rhône-Alpes de Saint-Martin-d’Hères a coédité avec le Temps des cerises Nierika : poèmes traduis du peyotl, en 2007. Il a récemment publié Agenda rouge de la résistance chilienne (Al Dante, 2014) et La Boîte aux lettres du cimetière (Zulma, 2104).

Wael Kaddour

right393Les petites chambres

Auteur de théâtre et metteur en scène syrien formé à
l’Institut supérieur d’art dramatique de Damas, Wael Kaddour est invité en résidence au Royal Court en 2007 à Londres. Assistant du réalisateur Fayez Qazaq, il travaille également comme dramaturge pour des textes d’Ibsen, Tchekhov, Albee ou Beckett. Il met en scène Loin de Caryl Churchill (2012) et ses textes Les Petites Chambres (2013), Hontes (2013) et Quand Farah pleure (2014). Il a enseigné le théâtre à l’école de filles al-Ahliyyah de Amman (2012-2013) Activiste culturel, il travaille pour l’ONG Syria Trust for development comme formateur et adjoint du programme d’aides sociales (2005-2009), puis comme coordinateur des programmes de théâtre interactif en milieu scolaire et d’incubation pour les Arts et la Culture (2010-11). Fin 2011, il fonde avec d’autres arctivistes « Ettijahat. Independed Culture », organisation qui défend l’indépendance de l’art en Syrie et dans le monde arabe. Il est rédacteur en chef du site Internet ARCP (Cultural Policy in the Arab World).

Guillaume Poix

right393Straight

Normalien et diplômé de l’Ensatt en écriture dramatique, Guillaume Poix est comédien, metteur en scène, dramaturge et enseignant à l’université de Paris Ouest-Nanterre. Au cinéma, il assiste Claire Simon pour Les Bureaux de Dieu (2007) et joue dans Seul le feu de Christophe Pellet (2013) et Un beau dimanche de Nicole Garcia (2013) qui le dirige également dans 14 de Jean Echenoz (Théâtre du Rond-Point, 2014). Au théâtre, il a été dramaturge et assistant metteur en scène de Valérie Nègre pour La Favorite de Donizetti (Théâtre des Champs-Élysées, 2013). Avec le créateur sonore Guillaume Vesin, il a cofondé la Compagnie Premières Fontes. Ils créent Le Groenland de Pauline Sales (Théâtre des Clochards Célestes, Lyon, 2014) et Festival (Théâtre du Fou, Lyon, 2015). Il participe régulièrement aux lectures du Marathon des mots de Toulouse dont il assure la coordination éditoriale. Depuis 2014, Guillaume Poix est membre du collectif grenoblois Troisième bureau. En 2015-16, il sera dramaturge associé au Théâtre de Poche de Genève.

Naomi Wallace

right393Et moi et le silence

Née aux États-Unis dans l’état du Kentucky, Naomi Wallace grandit entre
Amsterdam et Louisville. Dramaturge, scénariste et poétesse, elle se fait d’abord connaître par ses poèmes publiés aux États-Unis et en Europe. Plusieurs fois récompensée, elle a notamment reçu un Obie Award, le MacArthur Fellowship et le Horton-Foote Award. En 2009, Une puce, épargnez-la a été reçue au répertoire de la Comédie-Française. En 2013 elle a été la première à se voir décerner le prix de théâtre Windham Campbell. Elle est actuellement auteur en résidence au Signature Theatre
de New York. En 2015, elle a reçu le prix Arts et Lettres pour la Littérature (Arts and Letters Award in Literature).

fighting aggressive girl


©Tiago Rodrgues: Magda Bizarro ; Evan Placey, Samuel Gallet, Wael Kaddour :DR; Serge Pey : Francesco Gattoni, Guillaume Poix : Sophie Bassouls, Naomi Wallace :Grégory Costanzo

Edito 2015

Monday 19 October 2015

regard2

Détruire, disons-nous

fighting aggressive girl

Fille ou garçon, peu importe, il nous est tous venu cette idée : DÉTRUIRE.

Nous détruirions la planète.
Nous prendrions d’autres êtres et ceux qui mentent, se moquent, dissèquent, disloquent juste pour faire mal, seraient mis sur un bûcher et leurs cendres que l’on sèmerait sur la planète feraient de l’engrais à de nouvelles plantes qui nous permettraient d’à nouveau respirer.

Parce qu’on étouffe quand on a 15 ans. Et le seul remède à l’asphyxie est de prendre son mal en patience. Une résignation qui s’infiltre dans le corps et qui restera jusqu’à la mort : on attend de pouvoir claquer la porte aux nez des vieux mais la force bloquante de la résignation a déjà fait de nous des caniches d’appartement.

Et puis on s’aperçoit, les 15 ans passés, un jour à son établi, son bureau, sa table de travail, qu’à nouveau le même feu nous envahit. Cela se produit quand un patron, un contremaître, un N+2 ou 1 marche un peu trop fort sur le tuyau de notre oxygène.
Détruire, tout, pensons-nous.
La résignation se tapit un moment, mais elle refait surface et nous canalise à nouveau comme lorsque nous avions 15 ans.
On rature notre sous-mains, on fait de la boxe sur les casiers de la salle de repos, on claque le petit qui sort de l’école avec le pull troué etc.pour se défouler.
Ce qui a changé ? C’est qu’à 15 ans passés, on ne se gratte plus forcément les bras avec un compas pour se soulager.
Les armes ont changé !
On fume du shit, on se met de la coke dans le nez, on boit du whisky, on déguste des verres de vin, on fait du sport et on court chez Amazonia pour oublier tout ce qui nous dépasse.
Détruire voulons-nous.
Changer de régime politique !
Changer de corps !
Changer de vie !
Changer de monde !
Changer d’amant !
Changer de sexe !
Revoir son texte !
Revoir la mer !
Revoir le temps !
En prendre davantage !
En gagner !
En perdre !

Le monde – ou plutôt cette confrontation au monde et à ces lois qui s’organisent, que nous organisons pour imaginer respirer sur une pulsation commune – est ainsi mouvant. C’est une vague qui mastique nos corps, qui est la cause de nos incertitudes et nos doutes ou l’impossibilité parfois à se reconnaître. C’est un état mouvant qui s’étend, se rétracte et qui nous fait passer par ces états complexes qui oscillent entre la destruction et la résignation.
Un état, des désirs qui nous habitent que nous pensons propres à l’adolescence.
Nous avons encore les cicatrices de cet état.
Nous aurons peut-être toujours 15 ans car nous boiterons peut-être toujours dans les pas de nos pas de notre adolescence.

Magali Mougel

fighting aggressive girl

Regards croisés 2015

Monday 19 October 2015

>>PROGRAMME<<

ligne1Regard 2015

visuel-rc-2015-15-05-15-convertimage

Édito

fighting aggressive girl

Auteurs

Traducteurs

Textes

Invités

fighting aggressive girl

Regards Lycéens

Studio théâtre

Musique!

fighting aggressive girl

Lieux

Partenaires

ligne1

newspaper9                                                  movie36                                            camera31
Troisième Oeil,                               les vidéos                                les photos
La Gazette du festival

Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC BY 3.0

Programme 2015 pdf

Monday 19 October 2015

programme-regards-croises-2015

visuel-rc-2015-15-05-15

Progamme 2015

Monday 19 October 2015

Du mercredi au vendredi 10h – 17h STUDIO au Magasin CNAC

Au Theatre 145

 

http://www.troisiemebureau.com/wp-content/uploads/2015/04/mardi-300x74.jpg

19h INAUGURATION en présence de Naomi Wallace marraine de cette 15e édition.

19h25 CHRONIQUE “les pieds dans les flaques”, chronique festivalière d’une ado éternelle par Magali Mougel

19h30 LECTURE de Tristesse et joie dans la vie des girafes de Tiago Rodrigues

21h30 Carte musicale


>>> Voir les photos de la soiree <<<

// LA BELLE SAISON

16h30 TABLE-RONDE « Théâtre et adolescence » avec Evan Placey, Arnaud Meunier, Joelle Aden et Bruno Gallice, membre de la DAAC de l’Académie Grenoble.

En compagnie d’Émilie Viossat, universitaire et Véronique Labeille, médiatrice culturelle.

Lecture d’extrait d’Holloway Jones de Evan Placey par les lycéens du lycée André-Argouges.

19h25 CHRONIQUE ”Les pieds dans les ados”, chronique-flaque par Mamie Gogulla, festivalière éternelle.

19h30 LECTURE de Ces Filles-la de Evan Placey.

21h RENCONTRE avec Evan Placey et Adelaide Pralon, traductrice.

>>> Voir les photos de la journee <<<

 

14h REGARDS LYCEENS

19h25 CHRONIQUE “Une chronique ado dans les pieds” par Maggi la Moule, flaque eternelle.

19h30 LECTURE Issues de Samuel Gallet

21h RENCONTRE avec Samuel Gallet.

22h RENCONTRE POÉTIQUE avec Serge Pey.

En compagnie d’Olivier Neveux

>>>Voir les photos de la soiree<<<

 

18h RENCONTRE Coup de projecteur sur les Éditions ESPACES 34 avec Sabine Chevallier et Joëlle Gayot, journaliste a France Culture.Librairie le Square

19h55 CHRONIQUE “D’une ado festivalière par les pieds”, une chronique dans les flaques par Mougli Emaga

20h LECTURE Les petites chambres de Wael Kadour

22h RENCONTRE avec Wael Kadour, et Wissam Arbache et Hala Omran, traducteurs.

>>> Voir les photos de la soiree<<<

//LA BELLE SAISON

11h RENCONTRE avec Naomi Wallace et les lycéens du Studio– Bibliothèque du Centre-Ville

En compagnie de Joelle Gayot, journaliste a France Culture

18h LECTURE Et moi et le silence de Naomi Wallace.

19h55 CHRONIQUE ”Dans les pieds d’une eternelle”, flaque d’une festivaliere par Aglae Gimmou, ado chronique

20h LECTURE Straight de Guillaume Poix

21h30 RENCONTRE avec les auteurs Naomi Wallace et Guillaume Poix et Dominique Hollier, traductrice.

22h30 SIMONE, création collective et musicale.

>>>Voir les photos de la soiree <<<

Studio Théâtre

Monday 19 October 2015

studio

Désireux de faire se rencontrer auteurs dramatiques contemporains et jeunes gens, le collectif Troisième bureau a convié une dizaine de lycéen-ne-s les établissements Edouard Herriot, des Eaux-Claires et Argouges à participer, sur la base du volontariat, à un Studio Théâtre en compagnie de l’auteure Naomi Wallace au Magasin durant le Festival Regards croisés.

fighting aggressive girl

Du 20 au 23 mai, seront progressivement abordés dans ce nouveau dispositif travail de plateau la « mise en jeu » de textes de Naomi Wallace et l’écriture, autant d’occasions pour eux d‘apprendre à oser, de faire sauter les barrières, d’oublier la timidité, de jouer de la parole et du corps… bref de « s’autoriser ».

Pour mener à bien ce studio, Naomi Wallace sera assistée de Dominique Hollier, traductrice de ses textes et comédienne, ainsi que du metteur en scène Benjamin Moreau, membre du collectif Troisième bureau.


>>> Voir les photos du studio <<<


“Pendant ce studio de trois jours avec les élèves, nous espérons explorer les manières variées dont une scène peut être interprétée et jouée. n-wallace-2007Nous travaillerons à partir de scènes de la pièce Au pont de Pope Lick.

Nous demanderons aux élèves d’aborder le travail avec une belle ouverture d’esprit, et la volonté de prendre des risques dans le jeu comme dans l’écriture. Car nous ferons les deux. Et j’attends de ce studio qu’il soit non seulement exigeant et instructif, mais aussi très amusant.

Nous nous engagerons dans le théâtre par des échauffements et jeux, et des exercices qui permettront de nous relier plus librement et plus facilement à notre corps, les uns aux autres, et à la matière de jeu.

Les deux premiers jours, nous explorerons les personnages et thèmes de la pièce, plus spécifiquement les scènes sur lesquelles nous travaillerons.

Souvent nous formerons des duos d’acteurs qui travailleront sur les mêmes scènes. Nous présenterons ensuite ces scènes de manières différentes, de façon à explorer en quoi les choix des acteurs influencent et modifient le sens et la portée d’une scène, transformant par exemple un échange plein d’humour en dialogue sombre et sérieux et vice versa.

Pour la dernière étape du studio, nous deviendrons tous auteurs, nous écrirons des nouveaux dialogues pour les personnages de la pièce, peut-être même des nouvelles scènes. Et nous présenterons ces nouveaux textes aux autres. Cela donnera aux acteurs la liberté d’imaginer, et de formuler et parler, la vie de ces personnages au-delà de la pièce telle qu’elle existe actuellement. En d’autres termes, les acteurs auront la permission de réécrire les scènes et créer pour les personnages quelque chose de complètement nouveau.”

Naomi Wallace

fighting aggressive girl


©Jean-pierre Angei


Photo 2015

Monday 19 October 2015

Retrouvez toutes les photos du festival jour par jour :

Lundi 19

Lundi 19

Jeudi 21

Jeudi 21

Mercredi 20

Mercredi 20

>>Vendredi 22<<

>>Vendredi 22<<

Samedi 23

Samedi 23

Photos du samedi 23 mai 2015
Rencontre/lecture/musique

Monday 19 October 2015

2015-05-23-111232Rencontre avec Naomi Wallace, Dominique Hollier, Benjamin Moreau et les huit lycéens qui y ont participé, modérée par Joëlle Gayot.

2015-05-23-111933

2015-05-23-112957

2015-05-23-115657

2015-05-23-113209

2015-05-23-203531

Lecture de Et moi et le Silence

2015-05-23-234806

Simone avec Yoanna Ceresa, Valérie Liatard, Arash Sarkechik et Chloé Schmutz.

Partenaires 2015

Monday 19 October 2015

http://www.troisiemebureau.com/wp-content/uploads/2015/04/partenaires.jpg

http://www.troisiemebureau.com/wp-content/uploads/2008/04/logomodif22.jpg

Nous remercions

nos partenaires publics et prives,les auteurs, les traducteurs, les participants aux rencontres, les comediens, musiciens, chanteuses, les etudiants et les lyceens, Quentin Bonnell, Thibault Fayner, Jean-Jacques Barelli, Karine Martinet, Emilie Saint-Pere de Supcrea, les stagiaires Noemie, Doriane et Laure, Karim Houari et les equipes techniques, notre videaste Thomas Lorenzin, Pierre Banos, directeur des Editions Theatrales, Marianne Clevy, Laurent Muhleisen, Christine Schmitt, Aurelien Saunier et la Maison Antoine Vitez, Cecile Hamon et le Centre National du Theatre, les CoLecteurEs, Carine d’Inca et Grenoble Ville Lecture, les Bibliotheques municipales de Grenoble, les services Culturel, Relations internationales et techniques de la Ville de Grenoble, Gaelle Partouche et la librairie des Modernes, Nicolas Trigeassou, Nadege Badina et la librairie du Square, Brigitte Daian, Francoise Allera, Pierre Vieuguet et la Maison de la poesie Rhone-Alpes, Annie Petit,Bertrand Petit et Theatr’Ensemble, Pascal Huissoud, Marie-Christine Cuffolo, Patrick Jaberg, Julien Cialdella et Le Tricycle/Theatre 145, Anne Langlais Devanne et Le Magasin, Laetitia Boulle et la Cinematheque de Grenoble, Denis Cugnod et Idee originale, Marianne Taillibert et le Musee de Grenoble, Music Plus, la MC2 : Grenoble, l’Autre Rive Centre Loisirs et Culture d’Eybens, Elsa, Richard et le cafe La Frise, les equipes du Petit Angle, les membres du bureau et les adherents de l’association Troisieme bureau, Carole Mangold, l’equipe des benevoles, Fanette Arnaud, Marylise Avenas, Muriel Blanchi, Laurie Chouanard, Benjamin Cross, Sylvie Douvier, Astrud Garnier, Pascaline Garnier, Colette Lartigue, Bernard Mallet, Fabienne Richaud, Claude Thomas…

et tous ceux qui par leur présence active, bénévole et militante, font que ce festival existe.