L’actualité

Meilleure année 2017 !

 

 


 

L’actualité de Troisième bureau

Lundi 16 janvier _ 19h30

Lecture publique en présence de l’auteur

L’AFFAIRE HARRY CRAWFORD
de Lachlan Philpott (2013)
Traduit de l’anglais (Australie) par Gisèle Joly (2016)
Avec le soutien de la Maison Antoine Vitez

Avec Grégory Faive, Léo Ferber, Clara Jolfre, Danièle Klein, Dominique Laidet, Sophie Vaude

Mise en lecture Sylvie Jobert

La lecture sera suivie d’une rencontre avec l’auteur et la traductrice, animée par Séverine Ruset.

L’Affaire Harry Crawford est inspirée du destin tragique d’Eugénie Falleni dont le «démasquage» défraya la chronique en Australie. Elle vécut vingt-deux ans sous l’apparence d’un homme et l’identité de Harry Crawford avant d’être reconnue coupable, en 1920, du meurtre de sa première épouse, Annie Birkett, malgré l’absence de preuves concluantes, et condamnée à la peine de mort.
La pièce nous fait assister aux derniers mois de la vie d’Annie Birkett et Harry Crawford à Sydney en 1917.

Lachlan Philpott est Australien et vit à Sydney. Sa première pièce, Bison, s’est jouée pendant plusieurs saisons à guichets fermés à Adélaïde, Belfast, Londres, Melbourne et Sydney. C’est un auteur qui sait remarquablement traiter les rôles féminins et qui s’intéresse particulièrement aux relations entre parents et enfants. Très demandé comme enseignant, conseiller et dramaturge, Lachlan Philpott a écrit des scénarios pour de nombreuses campagnes d’Amnesty International, et a exercé les fonctions de conseiller littéraire associé à l’Australian Theatre for Young People. En 2014, The Trouble With Harry a remporté plusieurs prix et été nominée pour les New South Wales Premier’s Literary Awards.

Comédienne et traductrice de l’anglais, Gisèle Joly est membre du comité anglais de la Maison Antoine Vitez. Elle a traduit, seule ou à plusieurs, des textes de Peter Barnes, Douglas Maxwell, Richard Bean, Alan Bennett, debbie tucker green, Mark Ravenhill, Nicola Wilson… et avec Séverine Magois, Harold Pinter et John Osborne.

Séverine Ruset est enseignante chercheuse, maître de conférences en Arts du spectacle à l’Université Grenoble Alpes, spécialiste des dramaturgies anglaises contemporaines.

Le Petit Angle
1, rue Président Carnot à Grenoble
Tram B – Arrêt Sainte-Claire Les Halle
Entrée libre

 


Lectures partenaires…

 

Partenariat avec les Bibliothèques de Grenoble
Le 14 janvier _ 19h>22h _ Bibliothèque Centre Ville

LES LECTURES INTERDITES
Au prétexte qu’elle attente aux « bonnes mœurs », à « la morale publique » ou qu’elle dérange les pouvoirs politiques ou religieux, la littérature a toujours subi la censure et les interdits. A l’occasion de cette première Nuit de la Lecture organisée à l’initiative du ministère de la Culture, redécouvrez quelques-uns de ces textes devenus des classiques ou restés méconnus, choisis et lus par les comédiens du collectif Troisième bureau et les bibliothécaires.

VOS TEXTES INTERDITS
Qui ne s’est délecté de la lecture illicite, d’un livre trouvé au plus haut de la bibliothèque, au
fond de la cave, ou caché dans la chambre des parents ? Livrez-nous vos souvenirs personnels de « lectures interdites ». Une sélection de vos textes sera lue par des comédiens.
Envoyer vos suggestions de textes jusqu’au 9 janvier à :info@bm-grenoble.fr

A LA MI-TEMPS
A la mi-temps de la Nuit, le public et les lecteurs partageront quelques agapes et leurs souvenirs personnels de « lectures interdites ». La Ville de Grenoble vous invite à partager une collation agrémentée de vos « fruits défendus » (apportez un dessert).

LA VOIX DE ASLI ERDOGAN
Cette soirée sera ponctuée de lectures qui feront entendre la langue, les mots, la voix de Asli Erdogan, romancière turque, journaliste et militante pour les droits de l’homme, arrêtée
le 17 août 2016 par le régime turc à cause de ses écrits.

Renseignements au 04 38 37 02 02 et sur www.bm-grenoble.fr


 

Partenariat avec l’association APARDAP
Le 26 janvier _ 18h30 _ Bibliothèque Centre ville

LA RÉPUBLIQUE À L’ÉPREUVE (2ème partie)

Une lecture publique suivie d’un échange

Aujourd’hui comme hier, la République est mise à l’épreuve.
Cette lecture est la quatrième séquence d’un ensemble intitulé « Mémoire et présence de la République » dont les deux premières ont retracé l’héritage des Lumières et de la Révolution et la troisième, les épisodes tragiques ainsi que les avancées de la première moitié du XXème siècle. Cette nouvelle lecture nous conduira de la décolonisation à nos jours, à travers textes, discours, poèmes et chansons.

Les textes sont choisis par l’APARDAP (Association de Parrainage Républicain des Demandeurs d’Asile et de Protection) ; les lecteurs sont des demandeurs d’asile et des bénévoles de l’association. Cette manifestation, préparée en partenariat avec le collectif Troisième bureau, s’inscrit dans le programme « Initiation républicaine » proposée aux migrants qu’accompagne l’association.


 

A voir sur les scènes…

 


du 9 au 29 janvier
J’appelle mes frères de Jonas Hassen Khemiri
Traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy
Mise en scène Michèle Pralong
Poche Genève


du 11 au 28 janvier
Vertige de Nasser Djemaï
Mise en scène de l’auteur
MC2 : Grenoble

19 et 20 janvier _ 20h
Burn Baby Burn de Carine Lacroix
Mise en scène Tristan Dubois
L’Odyssée à Eybens

20 janvier _ 20h30
Ces Filles-là d’Evan Placey
Traduit de l’anglais par Adélaïde Pralon
Mise en scène Anne Courel
Théâtre de Givors

29 janvier
15h _ J’appelle mes frères de Jonas Hassen Khemiri
17h _ Unité modèle de Guillaume Corbeil
19h _ Les Morb(y)des de Sébastien David
21h _ Nino de Rébecca Déraspe
Poche Genève


31 janvier _ 20h30
A toi pour toujours, ta Mari-Lou de Michel Tremblay
Mise en scène Christian Bordeleau
La Faïencerie – La Tronche