Regards lycéens

JEUDI 28 MAI

THÉÂTRE 145

 

14h     REGARDS LYCÉENS

 

Des lycéens rencontrent les auteurs Emmanuelle Destremau, Gergana Dimitriva, Thomas Howalt. Pendant deux heures, élèves et auteurs se retrouvent autour de la ‘grande table’ pour lire, échanger, questionner…

>>VOIR LES PHOTOS<<

 

Quatre classes participent à ce projet

 

Lycée Argouges (Grenoble)

Julien Aït-Yahiatene, Aurore Balestra, Antoine Biancardini, Caroline Blache, Caroline Bœuf, Bastien Borde, Charlotte Botta, Manon Bounicaud, Nayan Bregard, Delphine Breysse, Clémentine Caussé, Celia Colic, Lucas Crozet, Clément Devrient, Alma Doyon, Ghozlaine Dridi, Ananabelle Felix, Emma Gautier, Auriane Gesmier, Océane Golliet, Cloé Lassagne, Julianne Laurent, Ludovic Leplanquais Bastien, Jérôme Lutz, Lynn Maurer, Sorya Mesnage, Michael Neang, Lucas Perez, Marine Pons, Éloi Richiero, Clémence Roux, Noémie Salesiani, Delphine Saphores, Mia Toffoli-Desmars, Rachel Vigier, Martin Villardier, Tiffanie Vinard

1ère STD2A, Nathalie Étienne-Maupouët, Carine Miletto, Assia Dib, documentalistes

 

 

Lycée Argouges (Grenoble)

Clothilde Bacon, Gwendoline Bellard, Julie Bellier, Cloé Besnard, Romane Boury, Marion Brisa, Fanny Ceccon, Jeanne Cerny, Alix Chassande-Mottin, Lohan Chaux, Lauria Chene, Yann Cistac, Élise Delamare, Lisa Denis, Thomas Dutrey-Grebert, Basile Frigiere, Zoé Jaffry, Jolan Jaladis, Laure-Lou Kolic, Camille Le Marcis, Clémence Maraval, Capucine Millot, Lucie Payen, Marion Prost-Tournier, Anaëlle Rassat, Habachia Soilihi, Lola Steinmetz

2nde GT5, Florence de Felice

 

 

Lycée Les Eaux-Claires (Grenoble)

Mohamed Bah, Lucas Baldini, Noémie Bernard, Marion Bourdel, Rémi Boutonnier, Laurie Brachet, Célia Chauche, Crespy Timothée, Timothée Doumeng, Ines Fabaron, Lucien Fabre, Clarine Garcia, Thomas Heinrich, Audrey Juchat, Ilies Kouri, Vincent Lange, Corentin Léger, Eléonore Marty, Jacques-Armel Mikouiza, Nina Naji-Desaymoz, Chloé Parisi, Mickaëla Pereira,Tahis Perez, Félix Perrier, Capucine Pichon, Bastien Pointel, Jasvanthy Ramesh, Marine Ré, Kilian Rouillon, Ilane Ryaira, Anis Sakhri, Morgane Sanchez, Adrien Troy, Armanda Tulomba Gitu, Jaiprakash Varadarasa

2nde 7, Laure Castell, enseignante, Sandrine Cotteverte, documentaliste

 

 

Lycée Edouard Herriot (Voiron)

Cloé Alves, Nolwen Belmont, Elsa Bombrun, Lucie Bovagnet, Pauline Bozonnier, Juliette Clarebout, Pauline Colomb, Pauline Delac, Théa Foort, Clara Froment, Eliott Kozma, Éléonore Lavallée, Anaïs Le Boudec, Morgane Malfait, Julie Poulard, Emma Pradet, Hélène Ribon, Émilie Richard, Fanie Schmidt, Elsa Schneider, Laura Seymarc, Thomas Sucre, Clara Uschanoff, Villard-Levy

2nde Arts du spectacle, Jean-Marc Pidoux

 

 

 

Lire le théâtre d’aujourd’hui

 

Entrer dans les classes, par le biais d’ateliers et comités de lecture engage un travail essentiel mettant en jeu l’esprit critique, la sensibilité poétique, l’épreuve du texte, de sa mise en voix, de son écriture. Faire lire à des élèves des textes dramatiques, contemporains de leur époque, qui plus est d’auteurs vivants, a cette particularité, cette vitalité, d’éveiller le regard à l’innommé, l’incertain, le mouvant, au sens où ces textes dramatiques, ni connus, ni commentés, appellent la critique contradictoire.

 

Le collectif Troisième bureau travaille depuis seize ans avec les élèves de plusieurs établissements de Grenoble Alpes Métropole ou du Département de l’Isère. De janvier à avril, des comédien-nes de Troisième bureau – Sarah Barrau, Thierry Blanc, Grégory Faive, Léo Ferber, Danièle Klein, Sophie Vaude – interviennent auprès d’élèves de lycées de l’agglomération grenobloise. La classe devient le temps des séances un comité et un atelier de lecture.

Étudier les textes des auteurs vivants offre la possibilité rare d’un échange avec celui qui a produit ce que les élèves ont tenté d’appréhender. La littérature, plus qu’un simple objet d’étude scolaire, devient une occasion de rencontres et d’apprentissages humains. Le théâtre, en particulier, parle aux adolescents de leur quotidien, du monde, et de tout ce qu’ils découvrent à cet âge où c’est si crucial. Si la culture est ce bien commun qui nous relie, il me semble que ces comités lycéens en sont la mise en œuvre active et un moyen réel de la faire vivre dans les classes.

 

Cette année, les lycéens travaillent sur trois textes – Protohérissé (BP : Unabomber), de Gergana Dmitrova et Zdrava Kamenova, traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov ; Le Secret de Thomas Howalt, traduit du danois par Catherine-Lise Dubost ; Inside Georges de Emmanuelle Destremau.

 

L’intérêt de ce travail est multiple, beaucoup d’élèves lisent peu ou avec réticence : la lecture d’extraits à voix haute, la mise en jeu avec un-e comédien-ne redonnent de l’intérêt à l’écrit et favorisent sa compréhension. L’écriture de critiques, la confrontation des points de vue permettent de développer l’argumentation et la prise de parole devant les autres.

 

Lors de ce temps d’échange « Regards lycéens », l’ensemble des élèves, des enseignants et des documentalistes sont réunis pour dialoguer avec les auteurs et les traducteurs des différents textes. Chaque classe sélectionne et lit des extraits avant de révéler sa pièce « coup de cœur ».

 

Ces pièces, qui montrent aux adolescents la manière dont un auteur peut évoquer le monde d’aujourd’hui dans sa complexité et avec toutes les interrogations qu’il peut susciter, ouvrent des prises de conscience et permettent d’évoquer au sein de la classe des sujets d’actualité comme des thèmes universels.

DRAC

argougesherriotles eaux claires