Le Studio Théâtre avec
Marion Aubert

SAMEDI 28 MAI

BIBLIOTHÈQUE CENTRE VILLE DE GRENOBLE

 

11h     RENCONTRE avec l’autrice Marion AUBERT, le metteur en scène Kheireddine LARDJAM et les lycéens ayant participé au STUDIO THÉÂTRE,
Orane Barroso, Cécile Duflot, Arthur Girard, Nathan Guilbaud, Rémi Koreneff, Gabrielle Legros, Tiffany Prot, du lycée Pierre du Terrail (Pontcharra)
Myriam Ferraoun, Charline Hébrard, Lauryne Lopes de Pina, Léry Saint-Omer, Camille Souffron, du lycée Les Eaux-Claires (Grenoble)

en compagnie de Joëlle GAYOT, journaliste et productrice à France Culture.

Pendant trois jours, une dizaine de lycéen-ne-s ont participé au Studio théâtre avec l’autrice Marion Aubert accompagnée du metteur en scène Kheireddine Lardjam. Comment parler d’une expérience singulière, personnelle et pourtant collective ? Comment rendre compte de cette action « d’éducation artistique » autrement que par un « spectacle » ? Par cet échange public, sous le regard avisé de Joëlle Gayot, les jeunes participants, parleront de leur expérience…

 


 

 

LE STUDIO THÉÂTRE

NB©jp-angei1378

Voir les photos du studio

MERCREDI 25, JEUDI 26, VENDREDI 27 MAI

SALLE NOIRE / LES BARBARINS FOURCHUS

 Désireux de faire se rencontrer auteurs dramatiques contemporains et jeunes gens, le collectif Troisième bureau a convié une dizaine de lycéen-ne-s des établissements de l’Académie de Grenoble à participer, sur la base du volontariat, à un Studio Théâtre en compagnie de l’autrice Marion Aubert à la Salle Noire durant le Festival Regards croisés.

Pour mener ce studio, Marion Aubert est accompagnée du metteur en scène Kheireddine Lardjam. Nous remercions les Barbarins Fourchus d’avoir permis la réalisation de ce studio dans leur espace de travail.


 

 

Qu’est-ce que le studio théâtre ?

C’est un temps de rencontre privilégié entre un auteur contemporain et un groupe de lycéens sur trois journées. L’objectif de cette rencontre est de permettre aux jeunes lycéens d’aborder de façon progressive un travail de plateau avec l’auteure, une mise en jeu de ses textes. Apprendre à oser, faire sauter les barrières, oublier la timidité, jouer de la parole et du corps. Le studio s’adresse à des lycéen-ne-s de 2nde, 1ere ou Terminale curieux du théâtre et des écritures. Une rencontre publique avec l’auteure et les lycéens vient clore ce studio.

 

Qu’y font les élèves ?

Ils travaillent sur la pièce Tumultes* de Marion Aubert créée en juin 2015 avec les élèves de l’École de la Comédie de Saint-Étienne :

Paniqués par l’état du monde, des jeunes décident de préparer la révolution. Ils s’interrogent, s’empêtrent, s’empoignent, perdus entre peurs, héritages, et désir fou d’émancipation. Qu’est-ce que c’est que l’espoir ? Qu’est-ce que c’est que de s’inventer des vies nouvelles ? Qu’est-ce que c’est que de sentir quelque chose possible ? C’est quoi le sentiment d’injustice ? C’est quoi avoir peur pour ses enfants ? D’où ça vient ce climat-là d’inquiétude ? De haine ? De suspicion ? Comment ça se fabrique, le fascisme ? Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur des corps ?

 

* Tumultes suivi de Débâcles de Marion Aubert, Éditions Actes Sud-Papiers, 2015

 


 

 

Kheireddine LARDJAM

Metteur en scène et comédien, Kheireddine Lardjam est né en 1976 à Oran. En 1998, il crée la compagnie El Ajouad en hommage à Abdelkader Alloula, artiste et dramaturge assassiné en Algérie en 1994 par les islamistes. En 2009, il est en résidence au Centre dramatique national de Valence. En 2011, il intègre le collectif d’artistes du Préau, CDR de Vire. En 2012, il crée Le poète comme boxeur de Kateb Yacine au Théâtre de Béjaia en Algérie et Les Borgnes de Mustapha Benfodil à L’Arc, Scène nationale du Creusot. En 2013 a lieu au Caire la création d’End/Igné de Mustapha Benfodil, présentée également au festival d’Avignon. En 2015, il crée Page en construction de Fabrice Melquiot à La Filature, Scène nationale de Mulhouse. En 2016, il intègre l’ensemble artistique de la Comédie de Saint Etienne. Ces spectacles tournent en Algérie et en France.

 



 

 10bmbarbarinsDDAC