Journée PREAC Littérature(s)
Ce que seul le théâtre peut dire

LUNDI 23 MAI

THÉÂTRE 145

 

 Ce que seul le théâtre peut dire[1]

Quelle place les écritures contemporaines ont-elles à l’école ? Dans quelle mesure les nouvelles générations sont-elles confrontées aux évolutions de l’écrit et aux écrivains vivants, qu’ils soient auteurs de théâtre, de romans ou poètes ? Tournée traditionnellement vers la transmission d’une littérature patrimoniale, l’école cherche encore de quelle façon accueillir les auteurs au sein de la classe. Ouvrir le cours à la littérature contemporaine pour un enseignant, c’est accepter de changer de posture, quitter une parole docte héritée de ses études universitaires et ouvrir avec les élèves le débat sur le Beau et la réception artistique. Cheminer en somme vers une terra incognita.

 

A l’initiative des Ministères de la Culture et de l’Éducation Nationale, les PREAC [Pôles de Ressources en Éducation Artistique et Culturelle] ont pour vocation d’accompagner enseignants et professionnels de la culture vers une meilleure compréhension des enjeux mutuels et des défis de la création artistique contemporaine. Le PREAC Littérature(s) de l’académie de Grenoble vise ainsi à renforcer les passerelles qui existent entre le monde littéraire, ses auteurs, ses acteurs et celui de l’école. Cette seconde journée d’études, en ouverture de la 16e édition du Festival Regards croisés, s’intéresse aux fondamentaux de la création littéraire, par-delà la division en genres littéraires, pour questionner ce que signifient dans la scène contemporaine les mots lire et écrire.

 

Cette journée trouve pleinement sa place dans cette “manifestation du texte” en s’inscrivant dans la continuité du travail que le collectif Troisième bureau mène depuis une quinzaine d’années avec les enseignants et les très nombreux élèves de différents établissements – lycées et collèges de l’agglomération grenobloise, du Département de l’Isère à Heyrieux, Villard-de-Lans, Saint-Laurent-du-Pont, Pontcharra, Morestel, Villefontaine, Vizille, Voiron, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Annecy, Albertville…

 

La Délégation Académique aux Arts et à la Culture est un service de l’académie de Grenoble, chargé du suivi des projets d’éducation artistique et culturelle. Elle accompagne les établissements, conseille et forme les équipes éducatives dans les domaines artistiques.

 

L’Agence Rhône-Alpes pour le Livre et la Documentation se situe au carrefour des différents métiers du livre et des activités menées par les créateurs, les professionnels et les médiateurs.

 

Le PREAC Littérature(s) est un pôle de ressources qui offre aux participants issus du monde de l’enseignement ou de celui du livre et de la culture, des ateliers, des rencontres et des échanges à vocation professionnelle.

 

 

>>VOIR LES PHOTOS<<

[1] Ce que seul le théâtre peut dire (Considérations poélitiques), Enzo Cormann, Les Solitaires Intempestifs, 2012

 

DRAC

DDAC

ARALD

 

 

 

 

 


 

 

 

LA JOURNÉE

 

9h30   Accueil des participants

 

10h     Introduction de la journée par Laurent Bonzon, directeur de l’Arald et Bruno Gallice pour la DAAC de Grenoble

 

10h15 Causerie d’Enzo CORMANN suivie d’un échange avec le public

 

“Ce que nous attendons du théâtre aujourd’hui‚ ce n’est pas tant de nous représenter le monde tel qu’il est (ce que le cinéma et la vidéo feront techniquement toujours mieux que la scène) que de mettre à l’épreuve les possibles du monde – autrement dit‚ de proposer une représentation expérimentale (exploratoire‚ spéculative‚ en mouvement…) du monde tel qu’il n’est pas censé être ou devenir. Et de le faire dans le temps et l’espace d’une assemblée de curiosités‚ de sensibilités‚ de singularités […].”

 

11h30 Un auteur dans ma classe

À partir de partage d’expériences, Philippe Camand pour l’ARALD et Bruno Gallice pour la DAAC de Grenoble présenteront un document à destination des établissements scolaires et consacré à l’accueil des auteurs.

 

Avec la participation de Julie Aminthe, Nicoleta Esinencu, Magali Mougel, Laura Tirandaz, autrices, Carine Miletto et Cécile Moulain, documentalistes.

 

12h30 > 14h Pause

 

14h     Médiation des écritures théâtrales

par Bernard Garnier, coordinateur artistique de Troisième bureau

Partager avec élèves et enseignants des textes écrits par des auteurs contemporains de notre époque, prendre le temps de lire, d’analyser, de débattre en classe sur chaque texte, organiser le temps de la rencontre avec l’autrice ou l’auteur au CDI, en classe, au festival ou dans une bibliothèque, mettre en lien public, texte et auteur, telle est la nature de la démarche portée par le collectif Troisième bureau.

 

15h > 17h « Lire le texte contemporain »

 

“La langue est une matière vivante, qui se regarde, se goûte, qu’on doit mâcher, mettre en bouche, pour tenter d’en percevoir, d’en sentir la saveur, l’épaisseur, la fluidité, le chaos, l’intime dans l’écho de notre lien au monde”.

 

Six ateliers d’une durée de deux heures autour de la lecture à voix haute avec les comédien-ne-s Sylvie Jobert, Hélène Gratet, Danièle Klein, Dominique Laidet, Grégory Faive, Bernard Garnier sont proposés aux participants :

 

La lecture à la table : entrée dans une démarche théâtrale

La lecture-découverte : représenter une pièce à voix haute

De la poésie vers le théâtre : l’oralité dans tous ses états

 

17h > 19h Quartier libre