L’édition théâtrale, une exception française?

VENDREDI 27 MAI

LIBRAIRIE LE SQUARE

 

 

18h     RENCONTRE

Pour parler de cette question, nous convions cinq autrices dont les textes ont été édités dans des maisons différentes : Julie Aminthe (Quartett), Marion Aubert (Actes Sud), Emmanuelle Destremau (le Bruit des autres),  Nicoleta Esinencu (Espace d’un instant), Laura Tirandaz (Théâtre Ouvert)

 

En compagnie de Joëlle Gayot, journaliste et productrice à France Culture.

 

Il y a un, nous accueillions à la Librairie Le Square Sabine Chevallier, directrice des Éditions Espaces 34 pour échanger sur le renouveau de l’édition théâtrale, sur le constat qu’entre les années 80 et aujourd’hui, le nombre de titres de pièces de théâtre publiées par an était passé de 100 à 400.

Or, malgré le remarquable travail de ces nouvelles maisons d’éditions théâtrales, relayé par des librairies, le théâtre en tant que genre littéraire reste peu lu par le public. Est-ce pour cette raison que les suppléments livres des grands quotidiens n’en parle jamais ? Le texte de théâtre est-il un genre littéraire à part entière ? Est-il destiné à être lu ? Que représente pour l’auteur l’édition de son texte ? Favorise-t-elle le passage au plateau du texte ? Car il faut constater que malgré les dispositifs initiés par l’Etat ou les collectivités, la place faite aux auteurs contemporains sur les scènes subventionnées demeure encore aujourd’hui fort précaire.

familletumultesgeorgesfuck

choco