L’information / Janvier 2018

Lecture
Nerium Park
de Josep Maria Miró
Suivie d’une rencontre avec le traducteur

Marta et Olivier, couple de trentenaires viennent d’acquérir un appartement dans un lotissement nouvellement construit, à la périphérie d’une grande ville. Au fil du temps, ils découvrent qu’ils sont les uniques habitants du lotissement, les appartements ne se vendent pas. Les mois passent, les parties communes comme l’heureux couple se dégradent …
A la manière d’un thriller, avec suspense et inattendu, l’auteur nous fait assister au délitement d’un couple, écrasé par la crise économique.

Traduit du catalan par Laurent Gallardo
Avec Hélène Gratet et Geoffroy Pouchot-Rouge-Blanc
Lecture dirigée par Léo Ferber

Diplômé en mise en scène et dramaturgie Josep Maria Miró est aussi journaliste.
Il a reçu de nombreuses distinctions, ses pièces ont été traduites dans plusieurs langues et il a participé à de nombreux échanges internationaux. Il est membre du Comité de Lecture du Théâtre National de Catalogne. Il a signé plusieurs adaptations théâtrales et met en scène certains de ses textes ou d’autres pièces.
Laurent Gallardo est Maître de conférences de littérature espagnole à l’Université Grenoble Alpes et fait partie des comités de lecture espagnol et catalan de la Maison Antoine Vitez.
Lundi 22 janvier – 19h30
Entrée libre
Le Petit Angle

1 rue du président Carnot
Grenoble
Tram B – Les Halles/Sainte Claire

Rencontre avec Catherine Anne
En collaboration avec la MC2 et les Bibliothèques de Grenoble

Rencontre avec Catherine Anne autrice, metteuse en scène du spectacle J’ai rêvé la révolution librement inspiré par la vie et la mort d’Olympe de Gouges, présenté à la MC2 du 25 janvier au 2 février.

Olympe de Gouges a été guillotinée en 1793 pour ses idées et ses écrits. Catherine Anne imagine une pièce intimiste évoquant la figure et les derniers jours de cette prisonnière fougueuse, courageuse, une “femme de combat, toujours du côté de la vie”.
“La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits”. L’article premier de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne qu’Olympe de Gouges écrit en 1791 (deux ans après celle des Droits de l’Homme) illustre son audace. Voici une femme de lettres, engagée, humaniste, qui a revendiqué la liberté pour tous tout au long de sa vie.

Modératrice Fanette Arnaud
Lundi 29 janvier – 18h30
Entrée libre
Le Petit Angle

1 rue du président Carnot
Grenoble
Tram B – Les Halles/Sainte Claire