L’équipe artistique

MARC-ANTOINE CYR
AUTEURCapture d’écran 2018-11-21 à 16.54.51

Marc-Antoine Cyr naît à Montréal en 1977. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2000, il signe une quinzaine de textes dramatiques. Parmi ses textes créés à la scène au Québec, mentionnons Le fils de l’autre, Les oiseaux du mercredi, Les flaques, Cinéma maison, Les soleils pâles, Je voudrais crever. Triplement distingué par le Centre National du Théâtre, il obtient l’Aide à la création en 2009 pour Quand tu seras un homme, en 2011 pour Fratrie et en 2012 pour Les soleils pâles. La création des Soleils pâles se fait 2014 au Théâtre de la Commune – CDN d’Aubervilliers dans une mise en scène de Marc Beaudin. Fratrie est créé en 2014 par Didier Girauldon (Cie Jabberwock) et Renaud-Marie Leblanc (Didascalies & Co).

L’auteur poursuit ensuite un compagnonnage avec ces deux compagnies (Doe au Théâtre Joliette-Minoterie de Marseille en 2015 ; Les paratonnerres au Centre Dramatique de Tours en 2016 ; Je dormais [1 et 2] au Théâtre Denise-Pelletier à Montréal en 2018). Il débute en 2017 un travail avec la metteuse en scène Laurance Henry de la compagnie ak entrepôt pour l’écriture de Mille ans, un texte jeune public dont la création est prévue en 2018.

Marc-Antoine Cyr est accueilli en résidence à Limoges, Strasbourg, Grenoble, Villepinte, Saint-Antoine-l’Abbaye, Quimper, Mexico, Beyrouth ainsi qu’à la Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle à Villeneuve-lez-Avignon.

Il cofonde en 2014 le club d’auteurs ACMÉ (Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule) avec Clémence Weill, Solenn Denis, Aurianne Abécassis et Jérémie Fabre. Il intervient comme professeur auprès des élèves auteurs de l’École du Nord à Lille, ainsi qu’avec les apprentis comédiens du Studio d’Asnières ESCA. Il est codirecteur artistique du Jamais Lu Paris à Théâtre Ouvert. Ses textes sont édités chez Quartett, Lansman et Théâtrales.


SYLVIE JOBERT
METTEURE EN SCÈNECapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.00

Formée au Conservatoire de Nancy (piano puis théâtre), Sylvie Jobert intègre ensuite l’école Lecoq et passe une licence d’études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle. Suivent des stages avec Adel Hakim, Georges Appaix, Laurent Gutmann, François Rancillac, Joël Pommerat.

Elle crée avec Colette Alexis le Théâtre du Néon, et participe au jeu et à la mise en scène à toutes les créations de la compagnie : Je vous aime, en collaboration avec Hubert Colas ; Mes provinces (Théâtre de l’Etoile du Nord-Paris / Mai théâtral de Strasbourg) ; Le Cirque de Ramuz ; Le lit 29 de Maupassant avec la Comédie de Picardie et la MDDC de Gennevilliers ; Courbevoie Thu-Duc et La Course de C. Alexis (Montreuil / Argenteuil / Arras). Elle met en scène Le Charme et l’épouvante d’après Marcel Moreau à la Maison de la Culture de Grenoble et au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis.

Directrice artistique du CAB, compagnie de théâtre, elle monte  Casimir et Caroline de Odön Von Horvath, L’ethnographe devant le colonialisme de Michel Leiris (TGP Saint-Denis), Epiphanies de Pichette et Plus vite que la lumière de Rasmus Lindberg (Le Regard du Cygne Paris / Théâtre Aleph Ivry-sur-Seine).

Membre depuis 2000 du comité de lecture de Troisième Bureau, elle met en lecture et en espace de nombreux textes contemporains, dont Notre-Dame de Sligo de Sebastian Barry et Echo-système de Marie Dilasser.

Comédienne, elle joue notamment pour Thierry Bédard, Jérôme Deschamps, Bruno Meyssat, Pascale Henry, Moïse Touré, Jean-Michel Rivinoff, Thierry Roisin, Carole Lorang au Luxembourg. A noter aussi des collaborations avec Philippe Chemin, Magali Mougel, Rachel Salik, et des incursions en théâtre musical avec Richard Dubelsky et avec Claude Régy.

Au cinéma elle tourne avec Michel Deville, Stéphane Brizé, Agnès Jaoui, Martin Provost, Pascale Breton… Elle intervient au Centre de Formation des Journalistes, en conservatoire, et dans les universités de Strasbourg, Lyon et Grenoble.


JULIEN ANSELMINO
COMÉDIENCapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.10

Entre 2002 et 2005, Julien Anselmino se forme au Conservatoire National de Région de Grenoble dirigé par Philippe Sire. Il y travaille avec Chantal Morel, Claude Degliame, Mirella Giardelli, Stéphane Auvray-Nauroy, Laurent Pelly, Bernadette Gaillard, Odile Duboc, Rodolfo Araya, Muriel Vernet, Patrick Zimmermann, Bruno Meyssat et Jacques Vincey. Il obtient son Diplôme d’Études Théâtrale avec une mise en scène du Mariage de Witold Gombrowicz.

Il joue dans les spectacles de Thierry Mennessier, Muriel Vernet, Emilie Le Roux, Grégory Faive, Benjamin Moreau, Hélène Gratet, Pascale Henry, Aurélien Villard.
En 2009 il crée la Compagnie Cicerone et met en scène Le Rose et le Noir d’après Le moine de Lewis raconté par Antonin Artaud, au Théâtre de Création de Grenoble.
Il intègre ensuite la Cie Moebius, fondée par des acteurs issus du Conservatoire National de Montpellier, et dont la démarche se fonde sur l’écriture collective des spectacles.

Parallèlement, il participe à des lectures publiques avec le collectif Troisième Bureau – Grenoble.
Il tourne au cinéma sous la direction de Giacomo Abbruzzese et Isabelle Prim.
Il est également intervenant responsable de l’atelier théâtre du lycée du Grésivaudan de Meylan.


HÉLÈNE GRATET
COMÉDIENNECapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.19

Hélène Gratet commence son travail de comédienne en 1998, tout en poursuivant des études d’Histoire médiévale (master en 2002). Pendant sa formation au Conservatoire de Grenoble dans la classe professionnelle, elle joue sous la direction de Philippe Sire, Chantal Morel, Laurent Pelly, Stéphane Auvray Nauroy et obtient son Diplôme d’Études Théâtrales en 2005, en travaillant sur Calderon et Pasolini.

Elle joue sous la direction de Thierry Mennessier (La dispute de Marivaux, Elvire Jouvet 40 de Brigitte Jaques, L’échange de Paul Claudel, Ma dot spectacle musical, Calderon de Pasolini), puis rejoint en 2008 la compagnie L’Atelier dirigée par Benjamin Moreau (La mort de Tintagiles de Maeterlinck, L’affaire de la rue de Lourcine de Labiche, Amphitryon de Kleist, Brand, une échappée d’après Ibsen…). Elle travaille avec Yvon Chaix, Grégory Faive, Alain Sionnaud, Bruno Thircuir, Jérémy Brunet, Guillaume Favroult, Jérémy Marchand…

En 2015, elle joue sous la direction de Thierry Blanc (La ville d’a côté de Marius Ivaskevicius), et de la chorégraphe Adéli Motchan (Espace imaginaire) ; en 2016, sous la direction d’Alain Klingler (Je n’ai rien contre le réveillon), Magali Mougel (Penthy sur la bande, lecture au Théâtre du Rond-Point), Gilles Arbona (Presque Falstaff à la MC2). Elle interprète Elmire dans le Tartuffe de Molière mis en scène par Jean-Vincent Brisa et participe au Festival Jamais Lu organisé par Marc-Antoine Cyr à Théâtre Ouvert à Paris.

Elle chante dans Ma Tango sous la direction de Sébastien Jaudon et collabore avec la pianiste Laurence Garcin, avec qui elle crée Mon Album Schubert de Dominique Pagnier, Les forêts de Ravel de Michel Bernard, crée en 2016 à Paris.

Elle travaille avec Alain Klingler, un tour de chant Chansons d’écrivains.

Elle s’initie à la mise en scène en assistant Jacques Vincey pour Il Campiello de Goldoni, puis crée Hotel Resort de Laura Tirandaz, Peer Gynt – Fragments d’après Ibsen, et Le roulement de tambour d’Olivier Py.

Elle intervient dans des écoles, collèges et lycées notamment pour L’Hexagone, scène nationale de Meylan, la MC2 : Grenoble, la compagnie L’Atelier, ainsi qu’à l’Université Grenoble Alpes avec les L3 arts du spectacle.

Elle a travaillé activement au sein du collectif Tricycle, lieu artistique défendant la création contemporaine à Grenoble. Passionnée par les écritures théâtrales et la littérature, elle fait partie depuis 2006 du comité de lecture de théâtre contemporain du collectif Troisième Bureau.


MOURADI MCHINDA
COMÉDIENCapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.29

Mouradi Mchinda commence le théâtre au Centre de création artistique et culturel des Comores – CCAC Mavuna, puis avec la compagnie Ylang Moon Sarl dirigée par Ibrahim Barwane. Suite à des ateliers avec la compagnie Rêves Ayez (Saint-Ouen) et au Théâtre de la Colline avec Stanislas Nordey, Blandine Savetier et Thierry Paret, il entre dans la classe préparatoire à l’École de la Comédie de Saint-Étienne avant d’intégrer l’ÉRACM, École régionale d’acteur de Cannes-Marseille (2015-2018).

Au théâtre il travaille avec Nadir Joulain (Requiem pour un Thug de légende), Christel Zubillaga (Juste la fin du monde), Rémy Barché (En attendant Godot), Eva Doumbia (Home de Toni Morrison), Pierre Laneyrie et Alexandre Moati (Les 400 coups de pédale de Quentin Laugier), Mathieu Bauer (Prova d’Orchestra de Federico Fellini).

Au cinéma il joue dans L’Envol du MassaÏa (Nabil Bouraghda), Good luck Algeria (Farid Bentoumi), L’Archipel aux parfums (Mathieu Le Dez), À la recherche de Roméo et Juliette (Baya Belal).

À la télévision, il tient le rôle de Chahid Kachaff dans Marseille saison 2 et celui de Massud M’Bouaffa dans Plus belle la vie saison 12.

Dans le cadre du festival Actoral 16, il lit dans Portrait d’une femme arabe qui regarde la mer de Davide Carnevali mise en lecture par Julie Kretzschmar.


ARASH SARKECHIK
COMPOSITEUR – INTERPRÈTECapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.38

Arash Sarkechik est auteur, compositeur, interprète, poly-instrumentiste et musicien aguerri. D’origine iranienne, il compose un langage qui lui est propre au travers notamment de programmations électroniques mêlant les nombreuses couleurs qui lui ont été données de côtoyer.

Il joue dans toute la francophonie avec différentes formations (Emzel café, Kalakuta Orchestra, Shaady, Pan), et continue de développer son univers au travers de créations sonores pour le théâtre, la vidéo, le répertoire classique, le folklore oriental et aussi pour la danse et le cirque.

Arash Sarkechik se lance aujourd’hui dans la production musicale de son projet personnel. Il collabore régulièrement au festival Regards croisés pour lequel il compose et interprète des “cartes postales musicales”.


MICHEL ROSE
SCÉNOGRAPHECapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.46

Après des études aux Beaux Arts et l’obtention du DNSEP en 1977, Michel Rose enseigne pendant 5 ans le dessin en collège. En 1985 il s’oriente vers la scénographie et aborde divers domaines du spectacle vivant : théâtre, opéra, danse – exposition, évènementiel – concert et film publicitaire.

Il est scénographe pendant de nombreuses années des metteurs en scène Thierry Bédard (Compagnie Notoire), Pascale Henry (Compagnie Les voisins), et aussi Perrine Morin, Daniel Dupont, Bruno Boëglin…

En collaboration avec le scénographe Yves Bernard, il travaille pour divers metteurs en scène – Jean-Paul Delore (Cie du Lézard Dramatique), Philippe Adrien (Théâtre de la Tempête), Marcial Di Fonzo Bo et Elise Vigier (Compagnie des Lucioles), Muriel Mayette (Comédie Française), Philippe Découflé (festival d’Avignon)…

Il assiste également d’autres scénographes – Chloé Obolensky, Isabelle Partiot-Pieri, Yannis Kokkos ou Matthias Langhoff pour l’opéra mais aussi Michel Lebois pour Jérôme Savary…

Il organise les scénographies des expositions d’Ousmane Sow et notamment celle de la Passerelle des Arts à Paris. Il fait les décors des vitrines de Noël aux Galeries Lafayette mis en scène par Alfredo Arias…

Avec Yves Bernard il collabore au défilé du bicentenaire de la Révolution sur les Champs-Elysées conçu par Jean-Paul Goude ainsi qu’à la rétrospective Goude aux Arts Décoratifs de Paris… Avec lui il assure également des scénographies de concerts pour Stephan Eicher, Jacques Higelin, Jean-Jacques Goldman, Julien Clerc, Bernard Lavilliers.

Dans la même période il participe à plusieurs films publicitaires, la plupart mis en scène par Jean-Paul Goude.
Il a aussi été régisseur général à l’Opéra Bastille et responsable de formation professionnelle en scénographie.


KARIM HOUARI
CONCEPTEUR LUMIÈRECapture d’écran 2018-11-21 à 16.55.53

Après un bac littéraire en 1982, Karim Houari découvre les métiers de la scène en tant qu’assistant à la régie générale de Platonov, mise en scène emblématique de Chantal Morel à la halle Bouchayer-Viallet en 1984. Cette rencontre le plonge au cœur de l’essence de la création théâtrale et du spectacle vivant.

Il œuvre ensuite comme tour manager pour des groupes phares tels que Saint-Germain, la Fonky Family, Art Mengo, Tom Novembre.

Concepteur de lumière architecturale pour des lieux tels que la Banque du Luxembourg, Château Romanin, L’Oustau de Baumanière, régisseur général du Palis des sports de Grenoble et directeur technique des “Gradins dauphinois”, première salle de région en Avignon. Il a assuré la direction photo de plus d’une centaine de films : courts métrages, pub, films institutionnels.

Il a travaillé en tant que créateur lumière pour les spectacles de Abdou Elaïdi, Jacqueline Estragon, Sylvie Jobert, Alain Klinger, Yoann Bourgeois, Grégory Faive, Nicole Vautier, Jean-Cyril Vadi, Marie Brillant, Valérie Charpinet, Benoît Kopnaieff, Stéphane Müh, Mohamed Boumeghra, Renata Scant, Bernadette Tripier…

Il est actuellement directeur technique des festivals « Regards croisés », « Textes en l’air » et de la salle de création « L’Autre rive » à Eybens.

Directeur de scène sur le plateau du Théâtre Antique de Vienne pendant le festival « Jazz à Vienne ainsi que régisseur général au « Stade des lumières », parc Olympique Lyonnais à Décines.