En 2016 Troisième Bureau a organisé

Lundi 25 janvier à 19h30 au Petit Angle

Lecture musicale

Étincelles (Scintille) de Laura Sicignano

traduit de l’italien par Juliette Gheerbrant
Le texte a reçu l’aide à la création du CNT

La pièce parle de l’incendie qui ravagea un atelier de confection dans un immeuble de New-York le 25 mars 1911 faisant 146 victimes parmi les ouvrières.

Laura Sicignano a écrit cette pièce de Théâtre-récit pour une actrice seule en scène à qui elle confie les récits de plusieurs personnages.

Avec Léo Ferber accompagnée en musique par Laurent Buisson
Direction de lecture Claire Semet


 

 

Mercredi 17 février à 19h30 à l’Amphidice
Lecture en scène de

La Demande d’emploi
de Michel Vinaver, L’Arche Éditeur, 1997

Avec Stéphane Czopek, Grégory Faive, Charlène Girin, Danièle Klein
Lecture dirigée par Florent Barret-Boisbertrand

Au chômage depuis trois mois, un directeur des ventes cherche un nouvel emploi. En même temps qu’il se plie à des questionnaires réglés comme des machines infernales, il affronte sa fille, “gauchisante”, et sa femme, qui supporte mal la perte d’un cadre de vie sécurisant.
Aujourd’hui encore le chômage déploie ses effets destructeurs. Michel Vinaver connaît bien le monde de l’entreprise autant que celui de la dramaturgie. « Il y a porosité, écrit-il de La Demande d’emploi, entre les cellules professionnelles et familiales. Porosité entre l’homme et le monde. Entre le monde et l’homme le courant passe si mal que “c’est comique”. Mes pièces sont des comédies. »

Michel Vinaver, né en 1927 à Paris, est dramaturge et écrivain. Il a été pendant près de 30 ans cadre supérieur, puis directeur général de Gillette, en poursuivant son travail d’écriture. Sa première pièce, Les Coréens, est créée en 1956 par Roger Planchon. D’autres pièces suivront – Par-dessus bord, La Demande d’emploi, Dissident il va sans dire, Les Travaux et les Jours, 11 septembre 2001… Il a été professeur dans le département d’études théâtrales de Paris III puis Paris VIII. Il a reçu le prix Fénéon en 1950, le prix de la SACD en 2004, le Grand prix du Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre en 2006 et en 2015 le Grand prix de littérature dramatique pour Bettencourt Boulevard, une histoire de France. Ses textes sont publiés chez l’Arche. La Demande d’emploi sera joué à la Comédie Française du 26 mai au 3 juillet 2016 dans une mise en scène de Gilles David.

L’Amphidice



Pour la 14e édition du Printemps du Livre de Grenoble,
Troisième bureau invite le public à la lecture de

Je te regarde
de Alexandra Badea
L’Arche éditeur, 2015

Lecture dirigée par Sylvie Jobert avec Stephane Czopek, Chloé Schmutz, Ludovic Payet, Laurie Brunet, Bernard Garnier, Leo Ferber, Cécile Corbery

Dans un univers d’anticipation – et qui pourtant ressemble déjà à notre réalité quotidienne – quatre personnages cherchent un sens à leur vie à l’heure où les rapports humains ne s’expérimentent plus qu’à travers les réseaux sociaux, webcams, caméras de surveillance, logiciels de géolocalisation et autres applications internet.
Dans les couloirs d’une prison, au bureau, dans la rue, à l’aéroport, la surveillance est partout. Mais que se passe-t-il quand l’esprit n’arrive plus à se déconnecter ?
Je te regarde explore les connexions en tout genre, où l’humain lâche prise derrière le mécanique, le standardisé, le globalisé.

La lecture sera suivie d’une rencontre avec l’autrice.

Le dimanche 3 avril 2016 à 16H00
Salle Olivier Messiaen – Grenoble

Entrée libre

Alexandra Badea est née en 1980 en Roumanie, elle est autrice, metteuse en scène et scénariste. Elle a suivi une formation de metteur en scène à l’École Nationale Supérieur d’Art Dramatique et Cinématographique Ion Luca Caragiale de Bucarest. Elle met en scène, aussi bien en France qu’en Roumanie des textes de Mihaela Michailov, Nicoleta Esinencu… Elle a créé ses propres textes Contrôle d’identité et Mode d’emploi, primées aux journées de Lyon des auteurs de théâtre. Elle a reçu le grand prix de littérature dramatique 2013 pour son deuxième livre Pulvérisés. Ses textes de théâtre et roman sont édités aux éditons de l’Arche.

 

 


Résidences d’écrivains
affirmer la place des auteurs dans les théâtres

grâce au soutien du Centre National du Livre,
deux résidences auront lieu de la mi-février à la mi-mai 2016

Troisième bureau, la MC2 : Grenoble et le Tricycle travaillent mutuellement à la présence des auteurs et des écritures dramatiques d’aujourd’hui dans les théâtres et dans la ville par la mise en œuvre de résidences d’écrivains.

L’écriture de Julie Aminthe se donne comme mission de réinterroger ce qui déclenche le rire chez nous et plus précisément la place de la comédie. Il y a chez Julie Aminthe un véritable souci de prendre la tangente et de regarder le monde par un bout dont nous n’avons pas l’habitude, et ce en commençant par dépoussiérer avec force un espace dramatique qui s’est éteint dans les comédies féroces de Feydeau.

Après un Master Sciences Humaines et Sociales mention Philosophie, Julie Aminthe intègre le Conservatoire d’Art Dramatique de Toulon. C’est à cette période qu’elle commence à se consacrer à l’écriture-pour-le-théâtre. de 2008 à 2011, elle est élève à l’ENSATT au département d’écriture dramatique dirigé par Enzo Cormann. Ses textes ont été mis en scène par Philippe Delaigue, Olivier Maury et Frédéric Borie. En 2012, elle reçoit les encouragements du CNT pour sa pièce Une famille aimante mérite de faire un vrai repas

La résidence de Julie Aminthe sera portée plus spécifiquement par le Tricycle et le collectif Troisième bureau.

L’écriture de Nicoleta Eisnencu est une écriture furieuse et saccadée, à mi-chemin entre la poésie et le récit, les voix s’entremêlent et s’entrechoquent pour reconstituer les fragmentes de notre histoire que l’on croit parfois connaître et dont pourtant nous en avons oublié les détails. Son processus de travail rassemble en son sein deux grandes esthétiques de l’histoire du théâtre : celle du mouvement in your face anglo-saxon et celui du théâtre documentaire tel que l’ont pensé Erwin Piscator et Peter Weiss.

Née en 1978 en Moldavie, Nicoleta Esinencu représente un courant dramaturgique très manifeste en Europe de l’Est où des auteurs jeunes s’exprimant dans une société en mutation n’ont plus besoin de dissimuler ce qu’ils ont à dire.
Les œuvres de Nicoleta Esinencu sont jouées en Europe. Elle a été titulaire d’une bourse d’études à Stuttgart en 2003 puis en 2005. Elle a été invitée en résidence d’auteur en 2006 au Centre International d’Accueil et d’Échanges des Récollets. En 2010, Nicoleta Esinencu a ouvert à Chisinau le Teatru-spalatorie (Le Théâtre-laverie), où elle met ses textes en scène et programme ceux d’autres jeunes auteurs.

La résidence de Nicoleta Eisnencu sera portée plus spécifiquement par la MC2:Grenoble et le collectif Troisième bureau.

En accueillant des auteur-e-s en résidence, les trois structures souhaitent contribuer à la naissance d’écritures dramatiques sans la contrainte d’une commande, œuvrer à leur représentation sur nos scènes et ailleurs et permettre la rencontre avec leurs auteur-e-s.
Moins repérées car méconnues, les écritures théâtrales contemporaines nécessitent une démarche d’accompagnement auprès des publics. Pour faire découvrir que tous les auteurs de théâtre ne sont pas morts et que le langage qu’ils portent dans leurs écritures est en phase avec notre époque et avec nos interrogations.


Lecture estivale

Dans le cadre de la 13e édition du festival Textes en l’air,
Troisième bureau présente la
Lecture musicale

Étincelles (Scintille) de Laura Sicignano

traduit de l’italien par Juliette Gheerbrant
Le texte a reçu l’aide à la création du CNT

Avec Léo Ferber accompagnée en musique par Laurent Buisson
Direction de lecture Claire Semet

La pièce parle de l’incendie qui ravagea un atelier de confection dans un immeuble de New-York le 25 mars 1911 faisant 146 victimes parmi les ouvrières.

Laura Sicignano a écrit cette pièce de Théâtre-récit pour une actrice seule en scène à qui elle confie les récits de plusieurs personnages.

Jeudi 28 juillet à 15h
Salon aux gypseries / Saint-Antoine-L’Abbaye
Tarif unique : 5€
Renseignements : 04 76 36 29 22 ou infos@textesenlair.net
04 76 00 12 30 ou www.troisiemebureau.com