Samedi 30 mai 2009

18 h Lecture

Mon cœur si jeune si fou

de Anja Hilling [Allemagne]
Traduction de Henri Christophe

Une journée tout à fait normale dans un immeuble de location tout à fait normal. Madame Schleuter, au quatrième étage, a décidé que cette journée serait sa dernière. « À trois heures, trois heures précises, je serai une femme tragique ». Elle n’est pourtant ni particulièrement pauvre, ni vieille ou laide, juste un peu solitaire et surtout perfectionniste jusque dans les moindres détails. Miroslav, le livreur de jus de fruits auquel elle vient de passer une commande, juste avant d’arracher le téléphone du mur, doit la trouver, beau cadavre en robe rouge. Mais la vie, telle qu’elle se déroule, va contrecarrer cette mise en scène minutieuse dans une réaction en chaîne de hasards improvisés. De ce kaléidoscope catastrophique d’existences en cellules d’habitation isolées naît un panorama multicolore des névrosés de la ville et de leurs désirs. Des liens s’établissent. Les monologues deviennent des conversations et sur tout cela plane une vieille chanson de Doris Day: « My young and foolish heart ». Silvia Stammen

lire un extrait

voir les photos

écouter un extrait

Née à Lingen (Basse-Saxe) en 1975, Anja Hilling compte parmi les auteurs dramatiques contemporains allemands les plus en vue outre-Rhin. Son œuvre, déjà abondante, connaît un succès public et critique grandissant. Après des études en lettres et en sciences théâtrales à Munich et Berlin, elle est admise à l’Université des Arts de la capitale allemande où elle poursuit, de 2002 à 2006, le cursus Écriture scénique. Sa première pièce Sterne (2003) lui vaut une invitation au prestigieux Theatertreffen, les Rencontres Théâtrales de Berlin, et le Prix du meilleur espoir de la Dresdner Bank. Auteur en résidence au Royal Court Theatre de Londres en 2003, son œuvre se développe au rythme d’une à deux pièces par an : Mein junges idiotisches Herz (2004), Monsun (2005), Protection (2005), Bulbus (2006), Sinn (2007), Schwarzes Tier Traurigkeit (2007), Nostalgie 2175 (2008). Élue révélation de l’année par le magazine Theater heute en 2005, Anja Hilling est régulièrement traduite en anglais. Sa pièce Sinn (Sens), fruit d’une coproduction de la Comédie de Saint-Etienne et du Theater de Hambourg, a été donnée simultanément en français et en allemand dans le courant de l’année 2007. Elle vit à Berlin. Bulbus traduite dans le cadre de la manifestation Traits d’Union est éditée chez Théâtrales.

DISTRIBUTION
MON CŒUR SI JEUNE SI FOU
PAULA RIMAR
Sophie Vaude
MME SCHLEUTER
Sylvie Jobert
MITOSLAV VULIK
Grégory Faive
KRISTOF LAPUN
Thierry Blanc
EUGEN TENDER
Stéphane Czopeck
Y K SABLMANN
Philippe Saint-Pierre
DIRECTION DE LECTURE ET DIDASCALIES
Danièle Klein

20 h 30 lecture

Le Charme obscur d’un continent

de Klaus Händl [Autriche]
Traduction de Henri Christophe

Quelque chose de monstrueux pourrait s’être produit – ou alors rien du tout. Corinna, la chirurgienne de la mâchoire, mondaine, légèrement névrosée, souffrant d’un syndrome de l’assistante, qui rêve de raccommoder des becs de lièvre dans la forêt vierge péruvienne et de diriger un chœur de patients guéris, et M. Hufschmied, le propriétaire timide, mais riche comme Crésus, qui conserve les cendres de sa mère avec sa porcelaine et, comme l’araignée dans sa toile, attend une victime pour sa machine à célibataires, s’entortillent au doux swing de la bossa nova, comme des chats qui miaulent dans un duo amoureux.
La remise de l’appartement nettoyé se transforme en un passage morbide sous les fourches caudines, car malgré toute son ardeur ménagère, Corinna a négligé quelque chose qui ressemble à un petit orteil humain, soigneusement détaché de son ancien propriétaire, qui pourrait avoir été Marcel, l’ami de Corinna…
Silvia Stammen

lire un extrait

voir les photos

écouter un extrait

Né en 1969 au Tyrol, Klaus Händl aborde le théâtre à la Schauspielhaus de Vienne comme comédien. Il joue pour le cinéma. Il écrit des textes de théâtre, mais aussi des scénarios et des livrets d’opéra. Il a mis en scène son premier texte dramatique pour le festival steirischer herbst (“automne styrien”) à Graz, en Autriche. Il a reçu en 1995 le prix Robert-Walser et le prix Rauris (romans), le prix de la meilleure pièce radiophonique de l’année 1996 en Allemagne. En 2004, il est élu meilleur jeune auteur dramatique par le jury de la revue Theater heute et meilleur auteur dramatique de l’année en 2006. Son premier long-métrage, Märtz, a reçu l’été 2008 le Léopard de la première oeuvre à la compétition internationale du Film de Locarno, en Suisse. Il vit actuellement entre la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche.

DISTRIBUTION
LE CHARME OBSCUR D’UN CONTINENT
LA MÈRE
Sylvie Jobert
LA FILLE
Léo Ferber
LE LOGEUR
Gilles Najean
DIRECTION DE LECTURE ET DIDASCALIES
Grégory Faive

22 h Café des auteurs

avec Klaus Händl et Heinz Schwarzinger

Rencontre animée par Samuel Gallet

Né en 1945 à Klagenfurt (Autriche), Heinz Schwarzinger étudie le théâtre à Vienne et à Paris. Puis il enseigne l’Allemand dans le supérieur, tout en gardant une pratique théâtrale en France, en Allemagne et en Autriche. Depuis 1972, il traduit essentiellement du théâtre, au début en collaboration avec des auteurs français, puis seul, sous le pseudonyme de Henri Christophe. En 1998, il reçoit la Croix d’Honneur autrichienne pour les sciences et l’art. En 2005, il est fait Officier de l’ordre des Arts et des Lettres. En 1991, il reçoit le Prix national autrichien de la traduction littéraire. Il dirige ou intervient dans des colloques et ateliers sur le théâtre contemporain, la traduction, la littérature et le sous-titrage. Il est le traducteur de Bertold Brecht, Ödön von Horvath, Peter Handke, Georg Kaiser, Karl Kraus, Heiner Muller, Egon Schiele, Arthur Schnitzler, Botho Strauss, Perer Turrini, Frank Wedekind….